Antivirus : le risque de défaillance d’un smartphone serait important

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Antivirus : le risque de défaillance d’un smartphone serait important

A chaque fois qu’une plateforme informatique rencontre un certain succès, les hackers se mettent immédiatement en action. De facto, puisque les smartphones et les tablettes tactiles explosent les records de ventes, il est nécessaire de les protéger.

Après les PC, au tour des terminaux mobiles

Selon les dires du directeur de TrendMicro, le risque de défaillance d’un smartphone ou d’une tablette serait équivalent à celui d’un PC équipé de Windows il y a 10 ans. C’est dire le niveau d’exposition de vos données personnelles sur ces terminaux mobiles. Rien que sur Google Play, la plateforme d’applications du géant de Mountain View, plus de 70 000 malwares ont récemment été recensés.

Même si Google a mis en place un système de scan pour détecter les intrus, les applications malveillantes restent nombreuses. Dans un spectre plus général, en 2012, 350 000 menaces ont été repérées en 2012 sur Android, selon certaines projections, ce nombre pourrait atteindre le million à la fin de l’année 2013.

Par exemple, avant d’être détecté, le jeu « Temple Run 2 » envoyait des SMS surtaxés, les fonds d’écran thématiques aspiraient votre carnet d’adresses et des publicités ciblées apparaissaient sur votre PC en utilisant les données de votre Smartphone. Autant d’exemples qui obligent les utilisateurs à se prémunir, au risque de voir leurs données privées divulguées et utilisées.

Les antivirus pour smartphones et tablettes tactiles

De facto, les éditeurs d’antivirus sont déjà nombreux à proposer des antivirus pour les terminaux mobiles. Trend Micro propose « Mobile Security » qui est gratuit le premier mois puis payant à l’année (moins de 20 euros). Il en est de même pour McAfee et Symantec qui proposent aussi leur antivirus.

Le rôle des antivirus est de vérifier le contenu du mobile, de bloquer les adresses malicieuses, de contrer les tentatives de Phishing, de filtrer les numéros courts, de scanner Facebook ou encore d’empêcher le téléchargement d’une application malveillante.

A ce jour, les terminaux équipés d’Android sont les plus vulnérables. Ceux tournant sous iOS sont beaucoup plus sûrs (Apple oblige).

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.