Antivol vélo

Antivol vélo

Bonjour à tous, aujourd’hui nous vous proposons un guide à propose des antivols vélo, pour avoir l’esprit libre lorsque vous vous garerez.

Aline

À cause des énormes embouteillages dans les grandes villes, nombreux sont ceux qui adoptent désormais le vélo comme nouveau moyen de transport. En plus de faire éviter les bouchons, cet équipement est également idéal pour pratiquer une activité sportive régulière et économiser de l’argent (en effet, il ne nécessite pas l’utilisation d’essence pour fonctionner).

Malheureusement, le vélo est également l’un des moyens de transport les plus faciles à voler. Contrairement aux motos et voitures, le voleur n’a pas besoin de mettre une clé dans le contact pour le faire avancer. Comment limiter de façon efficace les risques de vol pour avoir l’esprit tranquille ? Une seule solution : acheter un antivol résistant et arrimer son vélo à un point fixe. Mais le choix de cet accessoire ne doit pas se faire à la légère. Il faut en effet faire attention à certains paramètres tels que le nombre de vélos à attacher, le niveau de sécurité, le type de protection (chaîne, pliable, câble, en U, …).

Pour information, plus de 400 000 vélos sont volés chaque année en France. Tous les types sont concernés, en particulier les vélos électriques, les VTT, les vélos de route, les vélos de course, … Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, les vols ont généralement lieu à la vue de tout le monde et en pleine journée. Quelques secondes sont suffisantes pour dérober un vélo qui n’a pas été correctement arrimé à une barrière ou un poteau. Que vous soyez à la campagne ou en ville, pensez donc à toujours utiliser un antivol, faute de quoi votre vélo encourra le risque d’être volé.

L'antivol vélo, un accessoire indispensable
L’accessoire indispensable pour son vélo: un antivol

Comment choisir l’antivol vélo adapté à vos besoins ?

Le choix d’un bon système de protection est un point important à prendre en considération dès l’achat d’un vélo. L’offre d’antivols pour vélos étant très variée, il n’est pas toujours facile de se retrouver au milieu des différents modèles et gammes de prix disponibles. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de bien analyser certains critères.

Le type d’antivol

Il existe plusieurs types d’antivol :

• l’antivol câble : il est compact et léger (ce qui facilite son transport), et adapté à la protection d’accessoires tels que le casque, le panier, la selle, … Son niveau de sécurité est toutefois faible, raison pour laquelle il doit être renforcé par un autre type d’antivol ;
• l’antivol pliable : il est également compact et léger, mais plus résistant que le précédent ;
• l’antivol chaîne : il permet d’attacher le vélo à un poteau ou une barrière, ce qui améliore sa sécurité ;
• l’antivol en U : il est léger et dissuade plusieurs voleurs ;
• l’antivol avec alarme sonore : l’alarme se déclenche lorsqu’un voleur essaie de dérober le vol. Selon plusieurs propriétaires de vélos, il s’agit de la meilleure protection.

Le nombre de vélos à attacher

Tous les utilisateurs ne cherchent pas à protéger un seul vélo. Les agences de location de vélos et les clubs de sport ont en effet besoin d’une protection de groupe. Si plusieurs membres de votre famille possèdent un vélo, il vous faudra aussi opter pour ce type d’équipement, en particulier si vous habitez dans une maison sans garage. Avant de commencer les recherches, pensez donc à déterminer le nombre de vélos à sécuriser.

Le niveau de sécurité

Il existe 4 niveaux de sécurité :

• niveau 1 (complémentaire) : il s’agit le plus souvent d’une chaîne ou d’un câble utile pour compléter la protection principale du vélo. Ce type de dispositif n’est à utiliser que lors des arrêts de quelques minutes dans des endroits à faible risque ;
• niveau 2 (élevé) : cette protection complémentaire offre un bon niveau de sécurité et renforce l’utilisation d’un antivol principal. Elle convient pour les arrêts rapides dans des zones moyennement risquées ;
• niveau 3 (fort) : les antivols de ce type peuvent être utilisés comme protection principale car ils garantissent une haute sécurité ;
• niveau 4 (optimal) : les équipements de cette catégorie offrent une sécurité optimale et sont les plus recommandés.

Les accessoires

Il existe 2 types d’accessoires pour antivol :

• ceux destinés à protéger des équipements tels la selle, le casque, le panier, … Ces accessoires s’utilisent généralement seuls ;
• ceux qui s’adaptent à l’antivol : il s’agit principalement des extensions d’antivol en U, pour la protection des roues du vélo. Ils se présentent sous la forme d’un câble à glisser dans la barre de l’antivol. Bien que ces accessoires soient faciles à couper, leur pouvoir dissuasif est important, en particulier lorsqu’ils sont couplés à un bon antivol.

Les pièges à éviter lors de l’achat d’un antivol vélo

Voici les 3 principaux conseils à suivre au moment de l’achat d’un antivol vélo :

  • investissez au moins 15 à 20% du prix du vélo pour sa protection, avec un budget minimum de 30 euros : dès la première tentative de vol échouée, votre investissement sera rentabilisé ;
  • ne faites surtout pas l’impasse sur l’antivol en U : même un antivol en U de mauvaise qualité offre une meilleure protection qu’un câble ;
  • 2 systèmes de protection valent mieux qu’un : ils permettent non seulement de sécuriser plus facilement le cadre et les roues, mais dissuadent aussi plusieurs voleurs. Optez pour un long antivol en U pour sécuriser une roue et le cadre, et un câble de 10 mm de diamètre ou une chaîne à maillons pour protéger l’autre roue.
l'antivol pour vélo
L’antivol

Pourquoi acheter un antivol vélo ?

L’antivol bloque la roue du vélo

L’antivol est l’un des accessoires par excellence pour protéger le vélo. Il est généralement discret, petit et facile à utiliser, et un simple tour de clé permet de le verrouiller rapidement et bloquer ainsi la roue arrière. De cette façon, il limite la possibilité de subtiliser le vélo en le portant ou de s’enfuir en le pédalant. Si une personne malveillante essaie d’ouvrir l’antivol sans utiliser la clé, cela endommagera le vélo.

Comme mentionné ci-dessus, l’antivol garantit une bonne sécurité. Lorsqu’il est couplé avec une chaîne, un câble ou une protection en U, il devient très efficace pour fixer correctement le vélo à une barrière ou un poteau, ceci afin de le préserver des voleurs.

Une protection toujours prête à l’emploi

Il n’est pas nécessaire de prévoir un rangement pour l’antivol. Il peut être fixé au niveau des trous filetés du vélo ou sur ses haubans. Si votre équipement n’en dispose pas, pensez à installer des bandes de serrage dotées de colliers de fixation sur les haubans. De cette façon, vous pourrez faire passer l’anse de l’antivol à travers la roue et bloquer ensuite cette dernière. Dans l’idéal, optez pour des colliers universels car ils fixent l’antivol avec des boulons et des rondelles, et s’installent facilement sur les haubans.

Combien coûte un antivol vélo ?

Avant d’acheter un antivol vélo, il convient tout d’abord de définir un budget. Si vous possédez par exemple un vieux vélo sans grande valeur (sentimentale ou financière) ou si vous avez acheté le vôtre en occasion à un prix dérisoire, investir plus de 50 euros dans l’achat d’un antivol ne sera pas nécessaire.

De manière générale, il faut prévoir au moins 15 à 20% du prix du vélo pour sa protection (dans la mesure du possible, évitez les équipements d’entrée de gamme). Si vous avez par exemple acheté votre vélo à 400 euros, un antivol de 50 euros fera l’affaire.

Il faut préciser que le prix varie en fonction du type d’antivol. Comptez :

• entre 50 et 60 euros pour un antivol fixe ;
• entre 20 et 50 euros pour un antivol avec alarme sonore ;
• entre 20 et 90 euros pour un antivol avec menottes ;
• entre 40 et 125 euros pour un antivol pliable ;
• entre 10 et 40 euros pour un antivol articulé ;
• entre 5 et 15 euros pour un antivol câble ;
• entre 10 et 30 euros pour un antivol chaîne ;
• entre 15 et 100 euros pour un antivol en U.

Notre avis

Il est important de toujours se tenir prêt à toutes les éventualités, en particulier en ces temps d’insécurité. Si vous vous déplacez par exemple régulièrement à vélo, ne faites surtout pas l’impasse sur l’achat d’un antivol. Grâce à cet équipement, vous éviterez ainsi de vous faire dérober votre moyen de transport à 2 roues. Pour être sûr de l’avoir bien installé, il est plus judicieux de prioriser le cadre du vélo (de cette façon, le malfaiteur éprouvera des difficultés pour le casser). Si vous êtes en possession de plusieurs dispositifs de protection, pensez également à sécuriser les roues de votre vélo.

Crédit photo 1: https://www.top-antivol-velo.fr/wp-content/uploads/2018/04/beau-velo-avec-antivol.jpg
Crédit photo 2: https://www.velotech.fr/wp-content/uploads/2017/05/antivol-u-velo.jpg

Antivol vélo
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *