L’authentification forte à double facteur, nouveau système de sécurité

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » L’authentification forte à double facteur, nouveau système de sécurité

Pendant longtemps, un simple identifiant accompagné d’un mot de passe suffisait pour sécuriser l’accès à des données informatiques. De nos jours, ce n’est plus les cas. Les pirates possèdent des systèmes de plus en plus perfectionnés et peuvent retrouver facilement un identifiant et un mot de passe. Désormais, c’est l’authentification forte à double facteur qui est préconisée.

Une solution simple, mais efficace

Afin de lutter contre les « pirates » les entreprises changent régulièrement (environ tous les 3 mois) les mots de passe de leurs employés. Cependant, cette mesure, pour sécuriser le SI, fait que les employés vont avoir du mal à se mémoriser leur mot de passe à chaque fois. Ils risquent d’être perdus. De plus, cela peut les forcer à noter leur mot de passe sur un bout de papier auquel tout le monde peut accéder.

C’est pourquoi le monde professionnel est en train de changer ses habitudes. La nouvelle solution est ce qu’on appelle l’authentification forte à double facteur. Son principe est simple. D’ailleurs, vous l’utilisez déjà au niveau des distributeurs automatiques de billets. En effet, lorsque vous souhaitez retirer de l’argent vous devez, non seulement utiliser et introduire votre carte, mais vous devez également indiquer votre code. Plus largement, l’authentification forte à double facteur consiste donc à fournir deux éléments distincts pour vous authentifier. En plus du simple couple identifiant/mot de passe, de plus en plus d’entreprises fournissent donc à leurs employés un identifiant supplémentaire via un autre support.

Carte à puce et appli smartphone

En règle générale, le deuxième facteur d’identification utilisé par les entreprises est une carte à puce avec code pin ou un smartphone. Pour le deuxième il s’agit d’une application qui va permettre à l’employer de s’authentifier afin de recevoir un code aléatoire qu’il doit alors saisir.

D’autres solutions sont possibles, mais le principe de base reste le même : deux éléments sont nécessaires pour se connecter et qui doivent se trouver sur deux supports différents. Pour encore plus de sécurité, il existe également l’authentification forte à trois facteurs. Le principe est d’ajouter en plus une identification biométrique (empreintes digitales, etc.).

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.