Avast pirate l’aéroport de Barcelone pour illustrer l’utilité de son application mobile

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Avast pirate l’aéroport de Barcelone pour illustrer l’utilité de son application mobile

Avast a une méthode très spécifique pour jauger de l’efficacité de son application mobile, mais la pratique a le mérite d’être médiatisée. Les faits se sont déroulés lors du MWC 2016 à Barcelone et les résultats sont inquiétants.

L’intérêt d’un antivirus mobile prouvé par Avast

Avast est un éditeur réputé dans le monde de la sécurité notamment pour sa solution gratuite. Aujourd’hui, l’installation d’un antivirus est primordiale que ce soit sur un ordinateur ou un Smartphone et la société a pu le prouver en piratant l’aéroport de Barcelone.

Son objectif était clairement défini : justifier l’intérêt de son application mobile et de son efficacité. Dans le cadre du MWC, il a mis au point un réseau WiFi qui contenait un cheval de Troie.

Cela peut tout à fait représenter la réalité, car il est important de préciser que les hot-spots ne sont généralement pas sécurisés.

Un réseau WiFi pour rassembler des informations personnelles

Par la suite, Avast souhaitait attirer des victimes dans ses filets, il a modifié le nom du réseau pour accroître le degré de confiance.

Pour cela, l’éditeur a misé sur des noms intéressants comme « MWC Free WiFi » ou encore « Starbucks». Les mobinautes pensaient que le réseau était sécurisé, ce qui facilitait ainsi les connexions.

Les personnes qui sont tombées dans le piège étaient essentiellement des adeptes du salon et il y avait quelques journalistes.

Avast a pu montrer que cette technique représentait une arme infaillible pour dérober des informations sur l’identité des mobinautes. Cela s’est produit dans 63.5 % des situations.

Des Smartphones capables de se connecter automatiquement

Avast souhaite insister sur le fait que des Smartphones sont susceptibles de se connecter automatiquement au réseau WiFi dès qu’ils détectent un hotspot sans que le propriétaire soit au courant.

Cette pratique est nocive, car le piratage est une réalité. Il est donc intéressant de se pencher dans les paramètres du mobile pour supprimer ces connexions intempestives.

Avec cette étude, l’éditeur de l’antivirus a même pu en apprendre davantage sur les habitudes des mobinautes, car 61.7 % avaient tendance à utiliser Gmail et Google, 52.3% utilisaient Facebook et 50.1% possédaient un Apple.

Découvrez l’offre Avast ! 

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.