Bientôt de nouveaux moyens pour se protéger ?

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Bientôt de nouveaux moyens pour se protéger ?

Les propos tenus par le vice-président de la firme Symantec (Norton) ont de quoi surprendre. En effet, celui-ci estime que les antivirus sont morts et que la sécurité informatique va devoir passer par d’autres moyens pour protéger les ordinateurs de monsieur Toutlemonde.

Une déclaration réalisée dans le très sérieux Wall Street Journal

Concrètement, Symantec est une firme qui propose des antivirus depuis toujours. A ce titre, Symantec réalise 40% de son chiffre d’affaires grâce aux logiciels de sécurité informatique. Dans un tel contexte, il apparait surprenant, pour ne pas écrire suicidaire, que l’un de ses cadres a eu le culot de notifier au très sérieux Wall Street Journal que selon lui les antivirus étaient morts. Plus précisément, la déclaration est la suivante : « l’antivirus qui a pour but d’empêcher une intrusion est mort », et ce, face à la malignité des hackers.

Seulement 45% des attaques déjouées par les antivirus ?

Autre point-clé de son interview, selon lui, moins d’1 attaque sur 2 est déjouée par un logiciel de sécurité. A ce titre, il estime qu’il est nécessaire, voire indispensable, de réinventer le modèle des antivirus classiques afin de le faire évoluer avec leur temps. Dans le cadre de sa déclaration, il pense aussi que les sommes astronomiques (70 milliards de dollars) dépensées pour « colmater » les brèches des systèmes informatiques devraient être utilisées pour revoir tout un modèle.

Quelles solutions proposent-ils ?

Heureusement, ses dires sont consolidés par des propositions de différentes solutions. Ainsi, selon lui, il faut privilégier le « chiffrement des données » et opter pour l’apparition de fausses données dont l’objectif serait de tromper les hackers. Aussi, il estime que la recherche dite active de code malintentionné est un levier pertinent.

Derrière cette déclaration choc, il semblerait qu’une vaste opération de communication soit savamment orchestrée. En effet, Symantec dispose d’une mauvaise image auprès du grand public, à savoir une image vieillotte et poussiéreuse. Grâce à ce type de déclaration, les gérants aux manettes de Symantec veulent redonner une notoriété positive à cette marque d’antivirus.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.