BitDefender : une étude sur les malwares et leurs méfaits

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » BitDefender : une étude sur les malwares et leurs méfaits

Les pirates informatiques ne se limitent pas à des actions malveillantes envers les particuliers ou certaines entreprises. Dorénavant, ces derniers, par le biais de malwares particulièrement bien conçus, pourraient causer du tort aux patients médicalisés.

Les hôpitaux touchés par les malwares

Même si cela ressemble à un scénario catastrophe, le célèbre éditeur d’antivirus BitDefender vient de réaliser une étude particulièrement poussée sur les méfaits de certains malwares dans les milieux médicaux. Il est évident que la majeure partie des outils utilisés par les médecins au sein des hôpitaux fonctionnent grâce à des technologies poussées dont le Wi-Fi.

De plus, chaque hôpital dispose de son propre réseau où sont notamment recensés tous les fichiers relatifs à tous les patients, ce qui sous-entend qu’il est possible d’y avoir accès via des actions informatiques malveillantes. Clairement, des outils comme les pacemakers ou encore des appareils gérés par ordinateur sont la cible d’une frange de cybercriminels.

Chez ces derniers, aucune morale n’existe, de facto, ils pourraient utiliser les données collecter, soit pour faire du mal aux patients, soit pour leur proposer des faux médicaments, voire même leur envoyer des faux résultats à leurs tests réguliers.

Des malwares qui utilisent les failles de Windows

Selon cette même étude, les pirates utilisent les failles du système d’exploitation Windows qui est utilisé par les hôpitaux pour récolter les données recherchées. Ainsi, en quelques clics, et en se postant à quelques mètres de l’hôpital, les pirates peuvent « craquer » le code Wi-Fi et collecter toutes les données qu’ils souhaiteraient.

A ce titre, il est primordial pour le milieu hospitalier de se prémunir contre ces nouvelles menaces, sans quoi, la santé des patients pourrait ne plus être assurée. De nos jours, les pirates informatiques n’ont plus de limite et certains n’hésitent pas à utiliser les données obtenues pour gagner de l’argent de façon illicite. Au fil des mois, les attaques en tous genres progressent fortement, c’est pourquoi un antivirus reste la meilleure solution pour protéger tous types de données.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.