Casper, un nouveau malware détecté par la société de cybersécurité ESET

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Casper, un nouveau malware détecté par la société de cybersécurité ESET

Logiciel espion dont la conception semble être le fruit des services secrets français, le malware Casper vient d’être révélé par la filiale canadienne d’ESET, une société spécialisée dans la cybersécurité.

Une succession de malwares

Depuis quelque temps, les révélations à propos de logiciels malveillants se sont succédé. En effet, la découverte de Casper par ESET survient tout juste après celle de deux autres malwares appelés respectivement EvilBunny et Babar.

Derrière ces noms semblant de prime abord inoffensifs, se cache en réalité une menace sérieuse. Ainsi, il apparaît que le malware Babar a été employé lors d’opérations militaires en Syrie en 2014.

Quant à Casper, les experts estiment que sa programmation est assez semblable à celle de Babar. Son atout principal résiderait notamment dans sa remarquable aptitude à déjouer les antivirus.

Casper : un malware redoutable

D’après les experts d’ESET, le malware Casper serait à même de pénétrer au sein des ordinateurs en exploitant les failles du logiciel Adobe Flash Player ; logiciel dont se servent nombre d’internautes.

Agissant avec discrétion, le logiciel adapterait « son comportement en fonction de l’antivirus qui s’exécute sur la machine où il est installé » selon l’analyste canadien Joan Calvet. En outre, Casper serait programmé pour s’autodétruire plutôt que de risquer d’être découvert.

Toujours selon ESET, Casper doit être considéré comme un outil de reconnaissance dont l’objectif serait de déterminer le niveau d’intérêt de ses éventuelles victimes pour, le cas échéant, pirater leur ordinateur. Dès lors, Casper peut collecter un maximum de données sur la machine ciblée avant de les transférer vers des destinations inconnues.

Qui est derrière Casper ?

D’après ESET, les créateurs du malware Casper seraient également à l’origine des logiciels Babar et EvilBunny. En effet, certaines parties du programme sont identiques pour chacun des trois malwares. D’ailleurs d’aucuns estiment que Babar, EvilBunny et Casper ne seraient rien d’autre que trois noms de code désignant les versions successives d’un seul et même programme.

Enfin, selon ESET, Casper aurait été créé à l’instigation des services de renseignements français. Le logiciel espion serait d’ailleurs toujours présent sur un serveur du ministère de la Justice.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.