Comment sont testés les antivirus ?

Avant d’être commercialisé, un antivirus subit de nombreux tests afin de s’assurer de ses qualités de protection. Ainsi, lorsqu’il sera vendu, il permettra à de nombreux utilisateurs d’être protégés contre les nombreuses attaques. A ce titre, et en règle générale, chaque antivirus est testé en 3 phases liées à la protection, à la réparation et à l’ergonomie.

La protection, élément clé de votre antivirus

Afin que tous les antivirus soient sur le même pied d’égalité, chacun d’entre eux est testé dans exactement les mêmes conditions (système d’exploitation utilisé, durée du teste, etc…). A partir de ce moment-là, des tests sont réalisés dans le cadre de plusieurs sessions de navigation sur internet, et, dans le cadre de l’installation de plusieurs programmes malicieux, aussi appelés malwares. De facto, face aux différentes menaces présentées, l’antivirus devra interagir pour protéger l’ordinateur. De nombreux scénarios sont alors mis en place pour tenter de déjouer l’antivirus (site malveillant, courriels infectés, etc…).

La réparation suite à une infection

Toutefois, il se peut qu’une infection réussisse à atteindre votre ordinateur. A partir de là, l’antivirus entre dans une phase où il doit réparer les dommages créés. Sa capacité à détecter la menace puis à l’éradiquer est alors testée. Des chevaux de Troie, des vers, des rootkits ou encore de numéroteurs sont alors diffusés pour analyser le comportement de l’antivirus testé. Dans ce cadre, l’antivirus est désactivé afin que la menace puisse intégrée le système, ensuite, il est réactivé pour contrôler les différentes capacités énoncées.

L’ergonomie d’un antivirus est particulièrement importante

Enfin, la troisième phase consiste qualifier l’ergonomie de l’antivirus. Celle-ci est prépondérante en cas d’attaque car l’antivirus va devoir afficher des messages et des alertes qui doivent être visibles et lisibles pour l’utilisateur. Aussi, une bonne ergonomie implique une absence de ralentissement de l’antivirus au moment où il effectue son scan périodique par exemple, sans quoi l’utilisation de l’ordinateur à ce moment-là se révélera difficile. Grâce à l’ensemble de ces tests, il est possible d’appréhender la qualité intrinsèque d’un antivirus par rapport à l’autre.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *