Composteur

Bonjour à tous, aujourd’hui on vous présente un guide comparatif pour vous aider à choisir le composteur qui vous permettra de faire votre propre engrais, à partir de vos déchets organiques.
Aline

Les êtres humains produisent une quantité plus ou moins importante de déchets au quotidien. Mais bien qu’ils l’ignorent, il est possible de recycler ces éléments. L’une des solutions pour ce faire consiste tout simplement à investir dans l’achat d’un composteur.

Le composteur est un appareil qui transforme les déchets organiques en fertilisants naturels pour les jardins et plantes (ce processus de transformation est assuré par des bactéries, micro-organismes, vers de terre, champignons, …). Il compte 3 éléments indispensables : une trappe (pour récupérer le compost mûr), une aération optimale et une ouverture (pour l’insertion et le mélange des déchets).

Pour une meilleure efficacité, il est conseillé d’installer le composteur dans le jardin et à l’abri des rayons solaires, du vent et de la pluie (en effet, cet appareil ne supporte pas les variations de température).

Le composteur
Le composteur

Comment choisir le composteur adapté à ses besoins ?

Les types de composteurs

Il existe 3 types de composteurs, chacun proposant une méthode spécifique de production du compost :

  • le bac à compost : il peut être en plastique ou en bois et a généralement une forme cylindrique ou cubique. Même s’il est plus économique que les modèles suivants, il est également moins performant ;
  • le composteur rotatif : il a une forme cylindrique et est doté d’une manivelle et des roulettes (ou des pieds). Il accélère le processus de maturation du compost et limite les efforts fournis par les utilisateurs. Mais il faut préciser qu’il coûte plus cher que le bac à compost ;
  • le lombricomposteur : son principe de fonctionnement est basé sur l’élevage et la nutrition de vers rouges, ceci afin de transformer des composants organiques en fertilisants. Il est également en plastique ou en bois, et compte 4 niveaux. Il séduit les jardiniers pour la qualité du compost qu’il permet d’obtenir.
Les matériaux

2 matériaux sont généralement utilisés pour la conception des composteurs :

  • le plastique : les composteurs conçus en plastique sont appréciés pour leur durabilité, leur résistance et leurs prix abordables ;
  • le bois : les modèles en bois sont esthétiques et isolants. De plus, ils protègent le compost des variations climatiques.
Les vers

Il est conseillé d’accorder une grande importance au type de vers car ils ont une influence sur la qualité de compost. On distingue les vers de fumier, les vers tigres, les lombrics, …

Pour ce qui est du nombre de vers à insérer dans le composteur, tout dépend des dimensions de ce dernier et de la quantité de déchets. Alors qu’il est nécessaire d’acheter entre 1,2 et 1,6 kg de vers pour un composteur de 5 à 6 personnes, 500 g de vers permettront quant à eux de dégrader des déchets dans un composteur de 3 personnes.

Les déchets

Si vous êtes soucieux de l’environnement, sachez que les composteurs de bonne qualité sont capables de fonctionner avec des déchets du quotidien. Vous pourrez par exemple utiliser des mouchoirs et serviettes en papier, fleurs fanées, branchages, feuilles mortes, copeaux de bois, sciure, cendres de barbecue ou de cheminée, épluchures de légumes et fruits, coquilles d’œufs, …

Le système d’aération

Les composteurs de bonne qualité disposent d’un système d’aération optimal. Ils proposent au moins 2 ouvertures : une pour l’insertion de déchets et une autre pour la récupération du compost mûr.

Le lieu d’installation

En fonction du modèle sur lequel se portera votre choix, vous pourrez installer le composteur à l’intérieur ou à l’extérieur du logement, en veillant tout de même à ce qu’il soit facilement accessible. Pour une installation dans le jardin, il est conseillé de construire une petite cabane en bois ou de le recouvrir de végétaux grimpants.

L’isolation

Comme mentionné ci-dessus, ce sont les vers qui assurent la dégradation des déchets. Mais pour ce faire, il faut veiller à ce que certaines conditions soient réunies (en effet, les vers ne supportent pas les variations climatiques).

Même si les composteurs disponibles sur le marché disposent d’un bon système d’isolation, ce dernier n’est malheureusement pas suffisant. L’une des astuces pour y remédier consiste à construire une cabane ou un hangar en bois et d’y installer le composteur.

Les accessoires supplémentaires

Les accessoires supplémentaires présentent l’avantage majeur de faciliter la production de compost. Si vous voulez par exemple obtenir rapidement du compost (en réduisant les risques d’apparition d’acide), privilégiez les modèles livrés avec de la chaux vive. Pensez aussi à acheter de la paille, ceci afin de protéger votre appareil des aléas climatiques. N’oubliez surtout pas d’acheter également des vers (si vous êtes en possession d’un lombricomposteur, il vous faudra choisir des vers de couleur rouge).

Pièges à éviter lors de l’achat

Pour éviter tous les pièges et être ainsi certain de choisir le composteur qui convient le mieux à vos besoins, il est nécessaire de veiller à ce que celui-ci comporte des paramètres indispensables. Pour commencer, il vous faudra tout d’abord procéder à la vérification du système d’ouverture, ceci afin que vous n’éprouviez aucune difficulté pour le mélange, le remuage, l’aération et la récupération du compost. Gardez en mémoire que les appareils disposant de plusieurs ouvertures sont ceux qui améliorent le confort d’utilisation et facilitent la production de compost.

En ce qui concerne les matériaux, il faut préciser que bien qu’ils soient plus esthétiques que les modèles en plastique et permettent de produire un compost de bonne qualité, les composteurs en bois ont malheureusement une durée de vie réduite. C’est donc à vous que reviendra la charge de trouver le compromis idéal. Pour ceux qui accordent davantage d’importance à l’environnement, il leur est conseillé de choisir un appareil écologique.

Si vous souhaitez utiliser l’appareil à l’intérieur de votre logement, optez pour un lombricomposteur (en veillant tout de même à choisir un matériau opaque). Faites également des recherches sur Internet et comparez différents produits. Même si vous trouvez un modèle à un prix réduit, n’en concluez pas qu’il est forcément de mauvaise qualité. Pour peu que vous adoptiez de bons gestes et vous l’entreteniez régulièrement, il pourra vous être utile sur une longue période.

Le composteur en plastique
Le composteur en plastique

Pourquoi acheter un composteur ?

Un appareil résistant

Le composteur est conçu en plastique ou en bois, 2 matériaux réputés pour leur solidité et leur résistance. Il est ainsi à l’abri des aléas climatiques et a une longue durée de vie. Il est également léger, respectueux de l’environnement et facile à transporter.

Un appareil ergonomique

Sachant que les utilisateurs doivent régulièrement remplir et vider le composteur, les fabricants ont veillé à ce que ce dernier soit le plus ergonomique possible. Vous trouverez par exemple des modèles comptant plusieurs niveaux et d’autres dotés d’un robinet.

Un appareil économique

Un être humain produit environ 350 kg de déchets par an. Le traitement d’une quantité aussi élevée de déchets a à la fois un impact sur l’environnement et l’économie. En effet, il est nécessaire de procéder à leur tri, transport, recyclage, incinération, stock, … En optant pour un composteur, vous éviterez ainsi les longs processus de décharge et incinération, ce qui permettra aux autorités compétentes de réaliser des économies de l’ordre de plusieurs millions d’euros.

Un appareil écologique

Le compost est un fertilisant naturel qui permet non seulement d’enrichir les sols en matières organiques, mais aussi d’améliorer leur structure. Contrairement aux engrais minéraux, il ne provoque pas la destruction des micro-organismes et se présente comme une véritable source de nutrition pour les végétaux. De plus, il ne pollue pas les rivières, nappes phréatiques, …

Combien coûte un composteur ?

Le prix entre aussi en ligne de compte lors de l’achat d’un composteur. En effet, il ne faut surtout pas oublier que l’achat d’un tel équipement doit se faire en fonction des moyens à votre disposition. Pensez donc à établir un budget maximal au préalable et respectez-le.

De manière générale, le prix d’un composteur varie en fonction du type et du matériau utilisé. Les lombricomposteurs sont par exemple plus chers que les bacs à compost et les composteurs rotatifs. De même, les modèles en bois coûtent plus cher que ceux en plastique. Pour vous aider, sachez que les tarifs oscillent le plus souvent entre 30 et 250 euros.

Par ailleurs, il est important de préciser qu’il faut également prévoir un budget pour les éléments annexes tels que la chaux, les vers, … Préparez-vous donc en conséquence, faute de quoi vous pourrez regretter votre investissement.

Notre avis

Au fil des années, nombreux sont les particuliers qui optent pour un composteur pour l’entretien de leur jardin. À travers cela, ils donnent une seconde vie aux déchets du quotidien et apportent leur aide dans la lutte pour la cause environnementale. Le composteur est l’appareil idéal pour recycler les déchets de la maison et les transformer en engrais naturels pour les végétaux. En plus de son importante action fertilisante, il permet également de réaliser de bonnes économies. Il se présente sous une forme cylindrique ou cubique, et assure la dégradation, la fermentation et la transformation des déchets organiques. Bien plus qu’un simple outil de jardinage, le composteur est une véritable usine de recyclage.

Crédit photo 1: https://stephaned65.files.wordpress.com/2012/12/composteur-2.jpg
Crédit photo 2: https://cdn.123comparer.fr/photoProd/zoom/1522/composteur-900-litres-13114948.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *