Cuisinière à gaz, vitrocéramique ou induction : que choisir ?

Cuisinière à gaz, vitrocéramique ou induction : que choisir ?

Lorsqu’il faut changer son électroménager, plusieurs questions se posent. C’est notamment le cas si vous devez acheter une nouvelle cuisinière. Vous découvrirez ci-dessous les avantages et les inconvénients de chaque type de cuisinière, ceci afin de vous accompagner dans le choix de votre équipement.

Cuisinière à gaz

Cuisinière à gaz

Les gazinières sont quant à elles l’exemple même de l’électroménager durable. Utilisées dans les familles depuis des siècles, elles ont une durabilité à toute épreuve. Elles sont simples d’utilisation et leurs gammes sont moins chères que celles des autres types d’appareils. En plus de cela, il faut préciser que les modèles les plus récents sont désormais équipés d’un système de sécurité qui arrête automatiquement l’alimentation en gaz lorsque les flammes s’éteignent.

Les inconvénients

Au-delà de l’entretien rendu difficile à cause des nombreux reliefs et des différents composants, la gazinière présente également des performances limitées. En effet, le contrôle de la puissance n’est pas toujours évident, notamment en cas de cuisson à feu doux.

Cuisinière vitrocéramique

Cuisinière vitrocéramique

Située entre l’électrique et l’induction, la cuisinière vitrocéramique présente de nombreux avantages. Son prix, bien que relativement plus élevé que celui de la cuisinière électrique, reste accessible (en effet, cet appareil fait l’objet d’une commercialisation en masse ces dernières années).

La cuisinière vitrocéramique permet un chauffage rapide et homogène, le tout contrôlé par des témoins de chauffe. Elle est également facile à entretenir : un chiffon non rugueux et un produit adapté sont suffisants pour lui rendre son éclat.

Les inconvénients de la vitrocéramique

Tout comme la cuisinière électrique, le fonctionnement des plaques vitrocéramiques nécessite l’utilisation de l’électricité. Ainsi, elles engendrent une importante consommation d’énergie. Même si le temps de chauffe est rapide, le refroidissement prend quant à lui beaucoup plus de temps.

Cuisinière à induction

cuisinière à induction

Bien qu’elles fonctionnent à l’électricité, les plaques à induction permettent une économie d’énergie car le principe est basé sur une réaction physique et non sur le chauffage direct. Elles assurent aussi une vitesse de cuisson accrue, un contrôle parfait de la température et une sécurité optimisée. En effet, la surface chauffe peu, ce qui limite les risques de brûlures.

Par ailleurs, tout comme les plaques vitrocéramiques, la cuisinière à induction se nettoie très facilement.

Les points négatifs de l’induction

S’il ne fallait citer qu’un seul inconvénient de la cuisinière à induction, ce serait sans le moindre doute son prix élevé. De tous les types de cuisinières disponibles sur le marché, c’est ce modèle qui coûte le plus cher.

Par ailleurs, il faut aussi préciser que la cuisinière à induction nécessite des casseroles spéciales pour la cuisson, ceci afin de permettre la réaction physique qui la fait fonctionner.

Vous avez désormais les principaux points qui vous permettront de choisir votre cuisinière. À vous de définir vos priorités et opter ainsi pour celle qui convient le mieux à vos besoins.

Le match entre les plaques de cuissons vitrocéramiques ou inductions:

Nos derniers articles à lire:

Choisir sa cuisinière à induction

Recommandé par Aline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *