Cybermenace: la Suisse est mieux protégée que la moyenne

Accueil » Technologie » Logiciel » Vpn » Cybermenace: la Suisse est mieux protégée que la moyenne

Cybermenace: la Suisse est mieux protégée que la moyenne

Microsoft a mis au point un concept basé sur deux outils disponibles sous Windows. L’objectif consiste à récupérer les données notamment pour évaluer le degré de protection de chacun. Il s’avère que la Suisse est la mieux positionnée.

Récupérer les données de deux outils sous Windows

Les utilisateurs du système d’exploitation ont peut-être constaté la présence d’un antivirus gratuit. Il a même la particularité d’être installé automatiquement avec la dernière version de Windows.

En parallèle, la firme de Redmond a développé un second outil capable d’identifier tous les malwares. L’entreprise est ainsi en possession d’une quantité d’informations importantes qu’elle est en mesure d’exploiter uniquement avec l’accord de l’utilisateur.

Un classement est ensuite réalisé grâce à la géolocalisation de tous les appareils. C’est par le biais de ce mode opératoire que Microsoft a pu constater que la Suisse est la mieux placée en matière de protection.

Les ordinateurs suisses sont mieux protégés

L’outil qui se focalise sur les malwares a permis de retirer les programmes sur 1.43% des ordinateurs en Suisse. Le pourcentage s’avère être plus faible que celui référencé en Belgique (2.36%) et aux Pays-Bas (1.53%).

Du côté des performances mises en avant par l’antivirus gratuit, 11.8% des machines sous Windows ont été la cible d’une tentative d’infection, cette statistique a le mérite d’être plus faible que celle référencée dans le monde entier (17.8%).

La Suisse offre donc un environnement plus intéressant pour les internautes qui n’ont pas pu échapper au virus W32/Diplugem. Sur les 1.43% de PC touchés, 1.32% ont été pris pour une cible.

Le cheval de Troie reste la bête noire de Windows

Cette extension est problématique puisqu’elle a les capacités de s’installer sur l’ensemble des machines sans demander l’avis de l’internaute.

Par la suite, les désagréments sont nombreux, les publicités intempestives se multiplient au fil des pages. En parallèle, 0.05% des appareils en Suisse sous Windows avait été infectés par un cheval de Troie. Ce dernier a tendance à être le plus référencé sur l’ensemble des malwares.

Comparatif Vpn

Recommandé par Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.