Les entreprises françaises se protègent-elles assez contre les virus ?

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Les entreprises françaises se protègent-elles assez contre les virus ?

Suite à une étude menée auprès de plus de 1 500 entreprises au sein du vieux continent, un cabinet spécialisé dans la sécurité informatique a dressé un bilan relativement mitigé. En effet, les entreprises n’investissent pas assez en la matière pour obtenir des résultats probants.

Un effet Prism chez les responsables informatiques ?

Très clairement, suite à l’affaire Prism (logiciel d’espionnage utilisé par les services secrets américains), les mentalités ont changé en matière de sécurité informatique. Cet événement majeur a pointé du doigt un postulat qu’il ne faut pas oublier : La confiance « digitale » est obligatoire pour que l’économie liée se développe dans les meilleures conditions. En effet, le logiciel Prism (et ses nombreux satellites) est capable de « fouiller » dans les serveurs de toutes les entreprises, aucun secteur d’activité n’est à l’abri d’une attaque ou d’un vol de données.

Aussi, les Etats ont compris que les attaques informatiques pouvaient avoir un réel impact « physique » (vol d’informations, arrêt d’une centrale nucléaire, etc…). En France, le souhait est clairement d’augmenter le niveau de protection des entreprises comme des entités gouvernementales.

Tous les scénarios doivent être imaginés

N’oublions pas que l’informatique embarquée est de plus en plus présente dans le quotidien des particuliers comme des industriels. A ce titre, il faut être capable d’imaginer tous les pires scénarios afin de pouvoir les contrer.

Par exemple, les voitures peuvent à présent se garer seules, mais qu’en est-il si un pirate réussit à en prendre le contrôle et donc de la faire accélérer ou freiner à sa guise ? L’effort de protection débute donc dès la conception des logiciels d’aide au pilotage. Il en est de même dans le cadre du monde médical, quid des pacemakers ?

Les PME ne sont pas à l’abri

Enfin, l’idée reçue selon laquelle seules les grandes entreprises peuvent être attaquées est fausse. En effet, de nombreuses PME, voire TPE, ont vu leurs travaux piratés récemment en France. Nul n’est à l’abri, mais beaucoup de gérants de PME ne s’en rendent pas ou peu compte.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.