Facebook, un virus transmis par messagerie privée circule actuellement rapidement sur le réseau social

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Facebook, un virus transmis par messagerie privée circule actuellement rapidement sur le réseau social

Depuis quelques jours, un virus dangereux circule sur Facebook Messenger. Se présentant sous la forme d’un message provenant de l’un de vos amis, il est susceptible de collecter toutes vos informations personnelles.

Comment est propagé le virus ?

« Il ne faut surtout pas cliquer » ; tel est le message véhiculé depuis quelques jours par de nombreux internautes. En effet, ceux-ci sont très inquiets à propos d’un nouveau virus qui circule sur Messenger et installe une extension à leur navigateur par la suite.

Plus alarmant encore, le mode de propagation est anodin et il n’y a (en apparence) aucune raison de se méfier : un de vos contacts Facebook vous envoie un message instantané contenant votre photo de profil, votre prénom et une vidéo avec la mention « Video ».

Bien qu’il soit très tentant de cliquer sur le lien, il vous faudra cependant résister à votre envie. Si vous cliquez, vous serez automatiquement redirigé vers une fausse page YouTube (« xic.graphics ») ; à ce niveau, vous recevrez un message vous proposant de télécharger et d’installer une extension pour lire la vidéo.

Ce que vous ignorez, c’est que l’extension est en réalité un virus de type Cheval de Troie nommé « Eko » ; celui-ci va infecter votre ordinateur (ou votre téléphone) par la suite.

Selon le Ministère de l’Intérieur et la RTBF, Eko serait capable de collecter toutes vos informations personnelles (données bancaires, identifiants, mots de passe, …).

Comment se débarrasser d’Eko ?

Par chance, il est très facile de supprimer l’extension. Pour cela, suivez les étapes suivantes :

• dans Mozilla Firefox : ouvrez l’onglet « Modules », puis le menu « Extensions » ; cherchez l’extension « Eko » et désinstallez-la ;

• dans Google Chrome : ouvrez l’onglet « Plus d’outils », puis le menu « Extensions » ; cherchez l’extension « Eko » et désinstallez-la.

Par la suite, réalisez un scan de votre ordinateur à l’aide d’un antivirus et changez votre mot de passe Facebook. N’oubliez surtout pas de prévenir vos amis.

Selon le HuffPost, seul un infime pourcentage des utilisateurs de Facebook a été infecté par Eko. Par ailleurs, Facebook a déclaré avoir été informé de l’affaire et a à son tour alerté les différents navigateurs concernés.

Pour faire face à ce type de liens dangereux, les développeurs de Facebook ont élaboré de nombreux dispositifs pour empêcher leur diffusion.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.