Sécurité en ligne : 52 % des sites ne protègent pas assez les données personnelles de leurs visiteurs

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Sécurité en ligne : 52 % des sites ne protègent pas assez les données personnelles de leurs visiteurs

Alors que les soldes viennent de commencer, une étude s’avère être inquiétante pour les consommateurs. Elle révèle que près de la moitié des plateformes ne sont pas en mesure de protéger efficacement les données des acheteurs.

Des plateformes connues ne sécurisent pas l’accès au compte

Les internautes ont massivement acheté leurs cadeaux de Noël sur internet et les achats continuent avec notamment les soldes. Les plateformes affichent des promotions attractives et les clients sont nombreux à passer des commandes.

Toutefois, la méfiance doit être au rendez-vous, car les conclusions de l’enquête réalisée par Dashlane ne sont pas rassurantes. Elle stipule qu’un site sur deux dédié au e-commerce n’a pas la capacité de protéger les données des acheteurs.

Au cours de cette enquête, Dashlane a pu pointer du doigt Amazon ou encore Rue du commerce alors que Priceminister, Carrefour et Auchan offrent un environnement sécurisé.

52 % des sites e-commerce n’imposent pas le mot de passe à 8 caractères

Lorsqu’une commande est effectuée sur internet, le client se retrouve face à une faille qui pourrait l’exposer à un acte de piratage. Pour obtenir cette constatation, l’étude s’est focalisée sur 25 plateformes et différents critères ont pu être observés comme les exigences liées au mot de passe.

Dans cette rubrique, Dashlane a découvert que 52 % des plateformes n’imposaient pas un password composé de 8 caractères avec à la fois des lettres et des chiffres. Cette pratique expose grandement les clients, car les hackers peuvent facilement trouver le mot de passe lorsqu’il est court.

Des mots de passe très simples et faciles à pirater

D’autres statistiques sont alarmantes, car 52 % des sites e-commerces étudiés proposent au minimum 10 tentatives, ce qui laisse de nombreuses chances aux hackers pour déterminer le mot de passe.

De plus, les consommateurs n’utilisent pas des passwords complexes, car comme les précédentes études avaient pu le montrer, ce sont des mots très simples qui sont choisis comme « motdepasse ». Au vu de leur fréquence d’utilisation, les hackers utilisent en premier lieu ces passwords et dans la plupart des cas, ils peuvent pénétrer dans le compte.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.