Google a supprimé 1 milliard de liens cette année

Accueil » Vpn » Logiciel » Technologie » Google a supprimé 1 milliard de liens cette année

Google a supprimé 1 milliard de liens cette année

Au cours de l’année 2016, de nombreux ayants droit (en particulier les producteurs de films) ont formulé des requêtes auprès de Google avec pour principal objectif la suppression de liens dans les résultats de recherche.

Pour information, plus d’un milliard de requêtes ont été formulées.

Les algorithmes de Google ont déjà supprimé plus de 90% des liens

Lors du traitement des requêtes, les algorithmes de Google ont supprimé automatiquement plus de 90% des liens (en effet, lorsque des liens conduisent à des contenus illégaux, les algorithmes les suppriment).

Malgré cette mesure, plus de 100 millions de liens contournent la détection automatique ; à cause de cela, les ayants droit doivent les traquer manuellement (ce qui prend beaucoup de temps) avant de les soumettre à Google pour suppression (ce qui prend aussi beaucoup de temps).

Afin d’éviter que les fichiers ne soient trop rapidement propagés sur Internet et les protéger du piratage, chaque minute est précieuse.

Bien évidemment, les 100 millions de liens et le milliard de requêtes ne correspondent pas à 100 millions ou un milliard de fichiers illégaux.

En effet, des centaines, voire des milliers de liens différents peuvent pointer vers les mêmes contenus ; le résultat final est donc identique, même si celui qui clique est parfois dans l’obligation d’ouvrir plusieurs fenêtres.

Les ayants droit peuvent-ils remporter le combat contre le piratage ?

Dans la lutte contre le piratage, les développeurs de Google voient dans le nombre important de requêtes qui leur sont soumises un signe qui prouve que la bataille contre le téléchargement illégal est efficace.

De leur côté, les ayants droit pensent le contraire ; ils se demandent en effet si la lutte contre le piratage n’est pas perdue d’avance et si leurs efforts ne sont pas vains.

Pour illustrer leurs propos, ils ont pris comme exemple le site « Zone Téléchargement ». Après avoir été désactivé par les autorités françaises, des cybercriminels l’avaient remis en ligne un jour plus tard grâce à des sites miroirs hébergés à l’étranger.

Comparatif Vpn

Recommandé par Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *