Dopage : des hackers russes piratent des données secrètes sur des athlètes

Accueil » Technologie » Logiciel » Vpn » Dopage : des hackers russes piratent des données secrètes sur des athlètes

Dopage : des hackers russes piratent des données secrètes sur des athlètes

A la suite d’un piratage informatique, les données confidentielles relatives aux traitements médicaux de certains athlètes ont été révélées.

Piratage informatique de la base de données de l’AMA

Des hackers du groupe russe d’espionnage cybernétique Tsar Team (ou « APT28 »), également surnommé « Fancy Bears », ont piraté la base de données de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA).

Des données confidentielles relatives à des athlètes révélées

Ce hacking a donné lieu à la publication de données confidentielles de plusieurs athlètes célèbres, parmi lesquels Williams, Froome, Wiggins, Nadal et Farah. Ces athlètes auraient bénéficié d’autorisations à usage thérapeutique (AUT) leur permettant de prendre des médicaments inscrits sur la liste des produits interdits.

Un groupe de pirates proche des autorités russes

La société en sécurité informatique FireEye a récemment publié un rapport sur le groupe de hackers « APT28 ». Le rapport considère ce groupe de hacker comme l’un des fers de lance du gouvernement russe en matière de cyberespionnage.

Actifs depuis au moins 2007, ces cybermercenaires opèrent dans des zones d’une importance stratégique pour l’empire du président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine.

Celui-ci a d’ailleurs réagit en déclarant que : « Nous ne soutenons pas ce qu’ont fait les pirates mais ce qu’ils ont fait, ça ne peut pas ne pas être intéressant pour la communauté internationale et la communauté sportive ».

« Cela soulève beaucoup de questions », a-t-il poursuivi, se demandant « comment des sportifs sains peuvent légalement prendre des médicaments interdits aux autres » alors que « des gens lourdement handicapés sont écartés des Jeux paralympiques sur des soupçons ».

Un règlement de compte sous forme de violation du secret médical ?

Le fait que ces données aient été publiées en violation du secret médical pose un grave problème : les athlètes aussi ayant droit à en bénéficier.

La nature trouble de l’organisation à l’origine de ce piratage donne à cette affaire des relents revanchards, la participation des athlètes russes aux derniers jeux olympiques ayant été un temps menacée à la suite du rapport McLaren, qui a démontré l’existence d’un «système de dopage d’État» de 2011 à août 2015, notamment pendant les Jeux de Sotchi, en 2014.

Comparatif Vpn

Recommandé par Pierre

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.