Kaspersky aide au démantèlement du groupe Lazarus, responsable de cyberattaques dévastatrices

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Kaspersky aide au démantèlement du groupe Lazarus, responsable de cyberattaques dévastatrices

Le monde du Web est régulièrement touché par des attaques et certaines ont un degré de nocivité conséquent. Kaspersky a donc décidé de réagir au plus vite en intégrant le processus Blockbuster dont l’objectif était de mettre un terme aux activités de Lazarus.

Kaspersky a participé au groupe Blockbuster

Les éditeurs développent des antivirus pour les Smartphones, les tablettes et les ordinateurs, mais les équipes sont également en mesure de traquer les hackers.

Dans le milieu des pirates en informatique, les activités de Lazarus étaient largement connues puisque ce groupe est tout de même impliqué selon les rumeurs dans les attaques contre Sony Pictures Entertainment. Les faits s’étaient déroulés en 2014 et un an auparavant, ils avaient visé des médias ainsi que des établissements financiers.

Au vu de leurs connaissances et du succès de leurs cyberattaques, l’opération Blockbuster a vu le jour et Kaspersky a décidé de s’investir dans ce projet.

Sony Pictures n’a pas été la seule victime de ce groupe

L’éditeur a étudié avec précision le malware Destover qui avait été utilisé contre Sony Pictures. Cela a permis d’identifier un nombre important d’attaques et les chercheurs ont transmis leurs découvertes à AlienVault Labs.

C’est de cette manière que l’opération a pris de l’ampleur puisque plusieurs experts en sécurité ont choisi de rejoindre le mouvement.

Ensemble, ils ont rassemblé leur enquête et c’est de cette manière qu’ils ont eu l’occasion de cibler le groupe Lazarus qui semblait être à l’origine d’une multitude de cyberattaques depuis de nombreuses années.

À plusieurs, ils dévoilent les activités nocives de Lazarus

Ils ont pu l’identifier, car toutes les attaques semblaient mettre en avant un point en commun à savoir le même code et les droppers étaient eux aussi identiques.

Au vu des découvertes faites par Kaspersky et ses collaborateurs, les activités de ce groupe pourraient remonter à 2009 et une grande partie des pays de l’Est du globe semblent avoir été pris pour cible.

À la suite de ces investigations, un chercheur chez Kaspersky Lab, Juan Guerrero a précisé qu’ils étaient très « fiers de porter un coup aux activités » de ce groupe « sans scrupules » puisqu’il cherche à « exploiter [des] techniques dévastatrices ».

Cliquez ici pour accéder à l’offre Kaspersky ! 

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.