Kaspersky détecte « Darkhotel », un virus qui se propage sur le réseau des hôtels

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Kaspersky détecte « Darkhotel », un virus qui se propage sur le réseau des hôtels

L’accès à un réseau wifi est devenu une condition sine qua non lorsqu’on souhaite réserver une chambre. C’est donc naturellement que la plupart des hôtels proposent ce service à leurs clients. Mais l’internet des hôtels est-il bien sécurisé ? Si non, que risque-t-on ?

Le phénomène Darkhotel

Kaspersky Lab, qui est l’une des plus célèbres sociétés en matière de sécurité informatique, et que vous connaissez plus certainement via ses logiciels antivirus, a donné l’information récemment.

Un virus intitulé Darkhotel circulerait sur les réseaux wifi des hôtels. En effet, un groupe de pirates aurait réussi à déployer un virus qui touche les clients des hôtels suite à leur connexion au wifi dans leur chambre.

Comment fonctionne-t’il ?

Si les clients lambdas ne sont pas visés par ce piratage, en revanche les PDG d’entreprises ou autres dirigeants possédant des données sensibles en sont la cible principale. Une fois les cibles repérée, le virus est propagé sur le réseau wifi de l’hôtel concerné, et lors de sa connexion, le client se verra proposé une mise à jour sur un logiciel qu’il possède.

Rien d’alarmant pour lui jusque-là. Mais à partir du moment où cette mise à jour sera effectuée, le virus aura été mis en place, et l’accès à l’ordinateur de la personne concernée sera alors illimité.

Un déploiement efficace

En plus du travail effectué en amont pour repérer les cibles, ces pirates sont donc capables d’avoir accès et de diffuser des données concernant de grosses entreprises, des chiffres cachés, ou toute autre information classée secrète.

Un keylogger peut être implanté dans l’ordinateur de l’utilisateur, qui consiste à enregistrer tout ce qui sera tapé sur le clavier, que ce soit des comptes rendus, mots de passe ou encore numéros de carte bleue.

Si les pirates ne visent jamais deux fois la même personne, ils ont pu jusque-là utiliser de nombreuses données volées également via les réseaux sociaux.

Les victimes seraient spécifiquement des clients d’hôtels situés en Asie.

Kaspersky, première société à avoir déjoué les astuces du groupe de pirates, recommande aux utilisateurs de ces réseaux wifi et de tous les autres en général de se munir au préalable de solutions de sécurités sur leurs ordinateurs.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.