Les cartes bancaires du futur, selon Kaspersky Lab

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Les cartes bancaires du futur, selon Kaspersky Lab

Les cartes bancaires sont régulièrement la cible des pirates, car le système de protection est ancien et date des années 70. Kaspersky s’est penché sur le sujet et il a imaginé l’évolution de ce moyen de paiement.

Une carte bancaire avec un clavier intégré

Aujourd’hui, la carte bancaire est protégée par le code secret à 4 chiffres, mais pour Kaspersky, cette sécurité n’est pas suffisante. Il propose d’ajouter une authentification supplémentaire comme c’est le cas sur Internet.

Lorsque vous effectuez un achat sur le Web, certaines boutiques vous demandent de confirmer votre intention à l’aide d’une suite de chiffres reçue par SMS. L’éditeur propose ainsi la diffusion de mots de passe à usage unique pour bénéficier d’une sécurité supplémentaire grâce à un clavier intégré à la carte.

Ces modèles sont sur le marché depuis de nombreuses années et MasterCard a même développé son propre concept, mais peu de clients ont accès à cette technologie.

Valider son paiement à l’aide de son empreinte digitale

Kaspersky a pu constater que les mots de passe pouvaient être facilement détournés notamment sur le Web. Vous pourriez donc bénéficier d’une authentification biométrique qui a d’ailleurs été proposée par la société Zwipe.

Cette dernière a signé un partenariat avec MasterCard dans le but de développer une carte équipée d’un lecteur d’empreintes digitales. Le code secret à 4 chiffres disparaît puisque votre doigt est la seule sécurité permettant d’accepter le paiement.

Ce fonctionnement a déjà intégré l’univers du high-tech puisque les Smartphones disposent d’un scanner notamment pour déverrouiller l’appareil.

Une méthode à base de physique quantique

Les cartes bancaires du futur seront donc un peu plus sécurisées et certains laboratoires ont même penché sur la physique quantique. L’objectif étant de repousser les pirates en transformant la carte notamment avec une couche d’oxyde de zinc qui permet de proposer une clé unique.

Cette méthode serait toutefois coûteuse, elle ne sera donc pas proposée immédiatement, mais les solutions développées ci-dessus pourraient prendre de l’ampleur prochainement.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.