Kaspersky part en guerre contre les faux antivirus

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Kaspersky part en guerre contre les faux antivirus

Quel est le pire ennemi d’un antivirus ? Un faux antivirus ! En effet, il pourrait s’agir d’un comble, mais les récents faits divers s’étant déroulés sur la toile dernièrement en sont les meilleurs exemples. Kaspersky a décidé de jeter un pavé dans la mare.

Kaspersky ne veut pas laisser de place aux faux antivirus

Récemment, l’éditeur russe d’antivirus a réussi à identifier puis éradiquer 2 fausses applications sur les Stores de grands distributeurs (AppStore, Google Play, Windows Store). Celles-ci se réclamaient être créées par Kaspersky, un comble. Kaspersky préfère crier au loup tant qu’il est encore temps car la chasse semble désormais publiquement ouverte. Ces faux antivirus plombent la confiance des clients qui veulent pourtant « juste » protéger leurs données personnelles.

Dans tous les scénarios, la fausse application censée être un antivirus reprenait exactement la même charte graphique que celle de Kaspersky, ce qui a tendance à grandement tromper les internautes désireux de télécharger rapidement un antivirus. De plus, ces fausses applications sont payantes, certes à un faible montant, mais cela tend à crédibiliser l’application en elle-même aux yeux des clients (le fameux : « elle est payante, donc elle est valide… »).

Au final, l’application est entièrement « vide » et aucune fonctionnalité n’est installée, si ce n’est un faux scan qui donne une impression de protection.

Quid de la sécurité des AppStores ?

Clairement, il est légitime de se demander quel est le niveau réel de sécurité offert par les AppStores comme Google Play, AppStore et Windows Store. Des vérificateurs sont censés tester toutes les applications avant de les proposer au grand public, mais certaines réussissent à passer entre les mailles du filet. In fine, ces fausses applications sont des malwares en puissance capables de détruire tout le contenu d’un ordinateur ou d’un téléphone portable. Bien sûr, dans ces cas, les données personnelles des utilisateurs sont très souvent aspirées vers les abysses du web.

En somme, pour vous prémunir, prenez le temps de lire les avis des autres acheteurs et d’éviter de surfer sur des sites sensibles (adultes, politiques, etc…).

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.