Les MAC sont maintenant conçus pour être sûrs

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Les MAC sont maintenant conçus pour être sûrs

Les MAC ne sont officiellement plus à l’abri de virus et de programme malveillants, Apple reconnaissant désormais que ses machines pouvaient apparaitre comme vulnérables. Une évolution notable dans le discours de la marque à la pomme, qui se voit privée d’un puissant argument marketing.

La multiplication des attaques oblige Apple à réviser son discours

Le MAC continue de s’imposer et de gagner en part de marché face au PC traditionnel, les innombrables qualités de ses machines font leur succès quotidien, mais Apple a dû se résoudre à reconnaitre que l’immunité des MAC contre les virus était révolue. Un changement dans le discours qui se concrétise par l’adoption d’une nouvelle approche en ce qui concerne les virus, Apple passant de « immunisé contre les virus PC » à « Il est conçu pour être sûr ».

Flashback est le virus sur MAC à la notoriété la plus forte, ce malware a en effet réussi à infecter environ 600 000 machines, dont 56,6 % aux États-Unis. Le virus a réussi à devenir la première véritable menace pour Macintosh, brisant définitivement le mythe de la machine à la sécurité infaillible.

Les éditeurs d’anti-virus profitent de l’aubaine

Les menaces étant désormais clairement admises par Apple et identifiées, les éditeurs de solution de logiciels anti-virus s’engouffrent sur le marché des MAC. Les pirates informatiques sont désormais pleinement intéressés aux machines d’Apple, leur intérêt pour les MAC allant croissant à mesure que ces derniers deviennent des alternatives sérieuses aux PC traditionnels sous système d’exploitation Windows, loin de leur confidentialité des débuts. Norton, McAfee, Kaspersky, Bitdefender proposent par exemple des logiciels payants, avec des solutions gratuites qui pullulent et largement accessibles sur internet. Un nouveau marché pour ces éditeurs, qui trouve ici un relais de croissance appréciable.

Apple, après s’être montré réticent à abandonner le caractère inviolable du Macintosh, ne pouvait plus ignorer ce qui s’apparente à une véritable révolution pour un mythe désormais désacralisé. Les pirates se sont montrés plus forts et ont réussi à briser un des éléments solides mis en avant par Apple pour convaincre à l’achat d’un MAC. L’appétit des consommateurs pour le MAC n’en semble pas pour autant s’éroder.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.