Malware Mirai : Un puissant virus informatique mis en accès libre par des cybercriminels

Accueil » Technologie » Logiciel » Vpn » Malware Mirai : Un puissant virus informatique mis en accès libre par des cybercriminels

Malware Mirai : Un puissant virus informatique mis en accès libre par des cybercriminels

Le 1er octobre 2016 est une date qui restera gravée dans la mémoire de tous les spécialistes en sécurité. En effet, le malware Mirai a été posté sur Internet ce jour-là, ceci afin que tous les pirates informatiques du monde puissent l’utiliser à leur guise.

Face aux risques encourus, de nombreux chercheurs en cyber-sécurité se sont mobilisés et ont alerté les internautes sur les potentielles attaques virales dont ils pourraient faire l’objet.

Pour rappel, Mirai est l’un des plus puissants virus informatiques au monde.

Un virus d’une puissance et d’une ampleur sans précédent

Selon Thomas Pore (Directeur de l’IT chez Plixer), Mirai est assez puissant pour faire s’écrouler tout le réseau informatique de certaines régions.

À titre de comparaison, les fournisseurs d’accès Internet d’une ville comme New-York ont très peu de chances de tenir face à lui.

Mirai cause 2 problèmes majeurs ; il a tout d’abord rendu réelle la pire des craintes des spécialistes en cyber-sécurité : le contrôle à distance d’équipements connectés grand public.

En effet, la plus grande partie du potentiel de nuisance du virus provient des objets IoT tels que les pèse-personnes et les brosses à dents connectés, les routeurs Internet, les caméras connectées, …

Le second problème réside dans le fait que la large diffusion de Mirai permettra aux États-voyous et aux pirates d’être en possession d’un outil susceptible de détruire n’importe quel réseau informatique.

Une nouvelle arme criminelle

Mirai fonctionne sous la forme d’un déni de service (ou DDoS = distributed denial-of-service). Ce type d’attaque consiste à provoquer la panne des serveurs informatiques en les surchargeant par un trafic intense de données imaginaires.

La première attaque de Mirai a été réalisée sur le blog Krebs On Security (le 13 septembre 2016), avec 620 Go de données factices envoyées par seconde.

Contrairement aux autres virus qui exploitent les ordinateurs infectés d’une façon « traditionnelle » (exemples : envoi de mails avec des virus en pièce jointe, publicités frauduleuses, …).

Mirai se propage en scannant les connexions Internet des dispositifs IoT (lesdites connexions présentent notamment l’inconvénient de fonctionner avec des identifiants par défaut et la protection installée en usine).

Comparatif Vpn

Recommandé par Pierre

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.