Manette switch

Manette switch

Bonjour à tous, aujourd’hui on vous propose de vous informer sur la manette Joy-Con qui s’adaptera à votre Nintendo Switch.

Aline

Les modules Joy-Con, les manettes protéiformes de la Nintendo Switch, permettent de découvrir de meilleures expériences de jeu que celles de toutes les autres consoles Même si la firme japonaise les présente comme des accessoires simplistes, il n’en demeure pas moins qu’ils véhiculent une image de complexité.

Les manettes Joy-Con comptent parmi les accessoires inédits de la Switch, la console de Nintendo commercialisée depuis 2017. Elles s’inscrivent parfaitement dans la tradition vidéo-ludique et ravissent plusieurs joueurs (pour information, les Joysticks sont connus pour avoir été les premiers périphériques de jeu. Alors que « Joystick » signifie littéralement « Bâton de joie », « Joy-Con » signifie quant à lui « Contrôleur de joie ». De quoi faire sourire les utilisateurs).

Fidèles à leurs habitudes, les ingénieurs de Nintendo ont tout mis en œuvre pour proposer des manettes qui se distinguent de la concurrence. Lesdites manettes sont ainsi composées de 2 unités (droite et gauche) et offrent des scénarios de jeu exceptionnels, selon qu’on les utilise couplées ou séparément. Une approche qui s’adapte bien au concept de console hybride (de salon et portable) développé par Nintendo.

Les manettes de la Switch
La nintendo Switch entourée des manettes Joy-Con

Une manette, 2 modules et 4 usages

Bien que certaines personnes l’ignorent, 2 sous-manettes composent en réalité la manette type de la Switch : la Joy-Con R (R = Right = Droite) et la Joy-Con L (L = Left = Gauche). Ces dernières peuvent être achetées séparément ou couplées. Lorsqu’elles sont connectées de part et d’autre de l’écran, elle donne à la Switch un aspect de grosse console portable.

Tout comme les autres manettes de Nintendo, celle de la Switch comporte les éléments suivants :

  • un stick analogique par sous-manette ;
  • les traditionnelles touches ABXY dans le positionnement originel de la Super Nintendo.

Comme mentionné ci-dessus, la manette de la Switch est composée de 2 modules et proposes 4 scénarios de jeu :

  • le mode « grosse console portable » (dans ce cas, il est nécessaire de connecter les modules autour de la console ;
  • le mode « petite manette » de type NES (pour s’amuser avec un autre joueur) ;
  • un demi-contrôleur dans chaque main ;
  • le mode « grosse manette indépendante » de la Switch (ici, les modules doivent être reliés au Joy-Con Charging).

Chaque unité de Joy-Con est livrée avec une dragonne. Dans certains modes, cet accessoire a une grande importance car il est fixé sur un composant qui assure une préhension optimale et ajoute des touches. Un autre des atouts de la dragonne réside dans le fait qu’elle offre un meilleur confort que les 2 modules de Joy-Con (ceux-ci sont en effet relativement petits).

Le constructeur japonais a ainsi proposé la manette la plus modulaire de l’histoire des jeux vidéo. Celle-ci a su trancher avec l’image de simplicité véhiculée par Nintendo.

Les composants sous le capot

Depuis la commercialisation de sa console Wiimote, Nintendo est devenu une entreprise de référence dans le domaine de l’intégration d’équipements à la pointe de la technologie dans des manettes. Les 2 modules Joy-Con sont dotés d’un gyroscope et d’un accéléromètre qui assurent une gestion de la 3D et leur permettent de se repérer dans l’espace. Par ailleurs, la Joy-Con droite est équipée d’une caméra infrarouge et d’une puce d’appairage NFC.

Alors que le gyroscope et l’accéléromètre sont en charge de l’analyse de l’environnement intérieur, la caméra infrarouge gère quant à elle l’extérieur. Selon la description officielle du constructeur, elle est à la fois capable de détecter les mouvements et les formes des composants situés à proximité de la manette. Après avoir collecté différentes informations, elle les transmet ensuite aux jeux et ceux-ci les interprètent et traitent.

Précisons que les manettes de la Switch proposent aussi une nouvelle technologie de vibrations « HD ». Elle offre un important niveau de finesse, raison pour laquelle les ingénieurs de Nintendo n’ont pas hésité à affirmer qu’elle serait capable de ressentir les vibrations émises par le choc de 2 glaçons dans un verre.

Les commandes et les contrôles

Chaque module Joy-con dispose des commandes suivantes :

  • 2 simples gâchettes (celles-ci deviennent inaccessibles lorsque les modules sont connectés à la Switch) ;
  • 4 touches regroupées en forme de trèfle ;
  • une gâchette à détection d’intensité de pression (ZR ou ZL) ;
  • une gâchette simple (R ou L) ;
  • un stick analogique ;
  • un bouton de capture d’écran et une touche « – » (uniquement le module gauche) ;
  • un bouton Home et une touche « + » (uniquement le module droit) ;

Même si les modules proposent le même nombre de touches, le positionnement de ces dernières est différent. Dans l’usage en mode « grosse console portable », cette différence de positionnement s’est avérée être très pratique. Mais ce n’est pas le cas en mode « mono-stick » car aucune Joy-Con n’offre un agréable confort d’utilisation (le stick analogique est trop éloigné du bord de la manette sur le module droit, tandis que c’est la croix directionnelle qui l’est sur celui de gauche).

La manette Nintendo Pro

Afin de satisfaire davantage de joueurs, Nintendo a également commercialisé une manette « traditionnelle » (celle-ci n’est pas livrée avec la console et est vendue séparément).

Elle convient à ceux qui éprouvent des difficultés pour utiliser les Joy-Con. De plus, elle garantit une prise en main très confortable, assure une bonne autonomie (40 heures environ) et est rechargeable via USB Type-C. De plus, elle est équipée du système de vibrations HD, le gyroscope et la technologie NFC, et ses touches sont agréables au toucher. Précisons qu’elle ne propose malheureusement pas le même gameplay que les modules Joy-Con.

Manette traditionnelle de Nintendo Switch
Manette Nintendo Switch traditionnelle

Quelle est la différence entre les 2 manettes Switch ?

Vous choisirez votre manette en fonction de l’utilisation que vous souhaitez en faire et les jeux que vous comptez acheter. Si les modules Joy-Con sont adaptés pour des utilisations de courte durée, des parties ponctuelles (Arms, Mario Kart, Mario Tennis Aces, …) et des jeux de mimes (1-2 Switch par exemple), les manettes Pro sont quant à elles indispensables pour des jeux d’action, football, … Quoi qu’il en soit, le concept des manettes détachables est idéal pour partager des expériences en famille ou entre amis.

Pour ceux qui le souhaitent, plusieurs fabricants proposent des manettes aux couleurs de certains jeux. Si vous êtes du genre à n’en avoir rien à faire des fonctionnalités (le gyroscope, le vibreur, …) et du fil, elles sauront vous séduire. « Mario » et « The Legend of Zelda » sont les licences les plus représentées. Ces 2 manettes sont filaires et ne sont utilisables qu’en mode TV. Elles offrent d’agréables décorations et couleurs, mais ne proposent ni vibrations, ni gyroscope.

Combien coûte une manette de Switch ?

Même si elle propose plusieurs fonctionnalités intéressantes, la manette de la Switch est commercialisée à un prix relativement élevé. Ne soyez donc pas surpris si vous la trouvez par exemple à 80 euros dans certains magasins.

Nintendo a donc profité de l’euphorie suscitée par son jeu phare « Zelda : Breath of The Wild » pour vendre cet accessoire. Quoi qu’il en soit, il faut généralement débourser entre 40 et 55 euros pour obtenir une manette de Switch.

Notre avis

Après avoir passé quelques heures avec la console en main, vous pourrez réaliser à quel point le concept des manettes Joy-Con est à la fois inédit et impressionnant. Vous passerez à la volée d’un ensemble multi-joueurs à un système solo et en quelques instants seulement, d’une console de salon à un appareil portable (tout cela sans rogner sur les fonctionnalités et dépenser des euros supplémentaires). Le design de la Switch impose un excellent compromis en termes de polyvalence et de taille, raison pour laquelle il séduit plusieurs joueurs. Toutefois, ledit compromis présente également des défauts. Ainsi, le confort en mode indépendant et la croix directionnelle placent le plus souvent le feeling des sticks et la taille des touches en modèles de seconde utilité, ce qui est relativement problématique. Avec une manette vendue à un prix aussi élevé, le constructeur japonais aurait dû permettre aux utilisateurs d’en profiter pleinement.

Crédit photo 1:https://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FD/Comete/87890/CCP_IMG_ORIGINAL/1113003.jpg
Crédit photo 2:https://yagamimania.com/866-large_default/paire-de-manettes-joy-con-gauche-vert-neon-droite-rose-neon-switch.jpg

Manette switch
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *