3/4 des ménages seraient mal protégés face aux cyberattaques

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » 3/4 des ménages seraient mal protégés face aux cyberattaques

Selon une étude publiée par l’éditeur de logiciels antivirus Avast Software, 74% des réseaux domestiques français seraient insuffisamment protégés contre la cybercriminalité. Près de trois ménages sur quatre connectés à internet via leur réseau Wifi seraient ainsi exposés au piratage, faute d’information sur la protection de leur réseau Wifi.

Un danger qui guette près de trois-quart des ménages

Les Français négligeraient-ils la protection de leur réseau Wifi ? C’est ce que semble montrer une étude menée par l’éditeur d’antivirus Avast sur plus de 16000 de leurs clients français équipés d’un réseau domestique sans fil. Les données recueillies montrent que 74% des routeurs en France ne sont pas sécurisés, ou insuffisamment.

Un routeur non-sécurisé constitue un point d’entrée facile pour les pirates qui peuvent ainsi accéder aux données personnelles de l’utilisateur : données financières, photos, identifiants et mots de passe ou historique de navigation.

Les données personnelles convoitées par les hackers

Ainsi, plus de la moitié des routeurs wifi en France ne seraient pas sécurisés, ou le seraient mal, avec des combinaisons login/mot de passe trop évidentes, et 24% des particuliers utiliseraient des mots de passe faciles à deviner (nom de l’utilisateur, numéro de téléphone, adresse, etc.).

Ce faisant, ils s’exposent au piratage du système de noms de domaine (DNS): les pirates utilisent des logiciels malveillants pour dérouter l’utilisateur du site internet qu’il souhaite consulter, par exemple celui de sa banque, et le rediriger vers une fausse page web identique à l’originale. Ils peuvent dés lors récupérer les identifiants de l’utilisateur et accéder à ses comptes bancaires en ligne.

Des utilisateurs insuffisamment informés

Malgré cela, le sondage montre que près de la moitié des Français interrogés considèrent que leur réseau est sécurisé, tandis que 20% déclarent avoir déjà été victimes de hackers. 23% ignorent s’ils disposent d’une protection de leur réseau et 12% sont certains de ne pas en posséder. Des résultats qui révèlent un manque d’information en matière de sécurisation des réseaux sans fil et de protection des données chez la plupart des ménages français.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.