Motoculteur

Bonjour à tous, aujourd’hui on vous propose de lire notre guide comparatif pour trouver le motoculteur qui vous permettra de labourer votre jardin en un coup de main.

Aline

Tout le monde le sait : l’entretien d’un jardin n’est pas une tâche aisée car il y a plusieurs choses à faire et cela est à la fois fastidieux et fatigant. Entre l’arrosage des arbustes, la taille des haies, la tonte de la pelouse, … il est certain que vous serez occupé pendant plusieurs heures. Même si vous êtes un passionné de jardinage, la volonté ne sera pas suffisante. Plusieurs engins ont été conçus pour vous assister dans la réalisation de vos travaux, parmi lesquels le motoculteur.

Le motoculteur est un appareil qui assure le labourage de terrains dont les dimensions oscillent entre 600 et 3 000 m². Il est doté d’une charrue (vigneronne, brabant ou simple), un contrepoids, un guidon réglable, un moteur thermique et 2 grosses roues lestées (elles sont de type agraire). Grâce à son puissant système mécanisé, il pénètre facilement dans le sol et le retourne. Il est robuste, performant et lourd, et précède le passage du tracteur. Il convient aux utilisations variées et intensives, et séduit les professionnels. Il est capable de labourer à quelques mètres de profondeur et sur un vaste terrain.

Contrairement à ce que pensent certaines personnes, le motoculteur et la motobineuse sont des appareils différents (leur seul point commun se trouve dans le fait qu’ils permettent de préparer la terre). Alors que le motoculteur laboure le sol en profondeur et retourne la terre grâce à une charrue, la motobineuse fraise ou bine le sol à l’aide de roues griffées. De plus, il faut aussi préciser que le motoculteur est plus rapide et plus efficace que la motobineuse.

Le motoculteur
Le motoculteur

Comment choisir le motoculteur adapté à ses besoins ?

La puissance

Les motoculteurs fournissent une puissance oscillant entre 5 et 8 ch. Alors que les modèles de 8 ch sont réservés aux surfaces dont les dimensions sont comprises entre 2 000 et 3 000 m², les engins de 5 ch sont destinés aux terrains de moins de 1 200 m². Toutefois, il faut noter que les appareils présents sur le marché ont généralement une puissance de 6,5 ch.

Quelle que soit la puissance, gardez en mémoire que le motoculteur démarre grâce à un lanceur.

La motorisation

Les motoculteurs fonctionnent à l’aide d’un moteur 4 temps ou 2 temps. Les moteurs 4 temps sont non seulement plus puissants et plus solides que les moteurs 2 temps, mais ils ont également une meilleure durée de vie et une cylindrée plus importante. Ce n’est donc pas une surprise s’ils se sont imposés dans ce domaine.

Pour information, sachez que les moteurs dotés d’une cylindrée importante sont ceux qui fournissent un couple remarquable. En plus de cela, il n’est pas nécessaire de les faire tourner à la puissance maximale pour obtenir de bons résultats. Cela améliore ainsi leur durabilité et le confort d’utilisation.

Les roues

De par leurs dimensions, les roues du motoculteur sont destinées à une utilisation agricole. Pour améliorer la maniabilité de l’engin et s’assurer qu’il ne s’enfonce pas dans la terre, il faut veiller à ce que les roues soient suffisamment larges et grosses.

Une astuce pour éviter que l’appareil ne patine consiste à insérer des masses spéciales dans les roues (lesdites masses ont le plus souvent un poids de 10 kg).

Les vitesses

Privilégiez les motoculteurs qui proposent une marche avant et une marche arrière. Cette dernière est très utile, en particulier en cas de demi-tours et blocages (souches, roches enfouies, grosses racines, …).

Les types de charrues

Avant toute chose, il est important de préciser que la charrue est l’élément qui permet de creuser des sillons dans le sol. Les types de charrues varient en fonction des caractéristiques des lames :

  • la charrue simple : elle est dotée d’une seule lame et assure un labour dans une direction donnée. Elle contraint l’utilisateur à remonter à vide, faute de quoi elle creusera des fossés supplémentaires ;
  • la charrue vigneronne : elle est également équipée d’une seule lame, à la différence que celle-ci peut être inclinée à droite ou à gauche (en fonction des sillons à creuser) ;
  • la charrue brabant : grâce à ses 2 lames, elle est idéale pour réaliser 2 sillons dans le sol. Les lames peuvent être disposées symétriquement (1/2) ou perpendiculairement (1/4) l’une de l’autre.
Les options supplémentaires

En plus des critères mentionnés précédemment, certains motoculteurs proposent des options supplémentaires qui facilitent la réalisation des travaux :

  • 2 ou 3 vitesses : il existe des engins qui disposent d’une vitesse arrière et une vitesse avant, tandis que d’autres ont une vitesse arrière et 2 vitesses avant ;
  • un contrepoids : il est généralement placé à l’avant de l’appareil et améliore sa maniabilité. De plus, il répartit le poids de façon optimale ;
  • un guidon réglable : il peut être orienté vers la droite, la gauche, le haut ou le bas.

Pièges à éviter lors de l’achat

L’un des points importants sur lequel vous devez porter votre attention lors de l’achat d’un motoculteur est l’identification des besoins. Cette étape est essentielle car elle vous permettra d’éliminer certains engins et de mieux affiner vos recherches. Assurez-vous de choisir l’appareil adapté aux dimensions de la surface à entretenir, en évitant de vous laisser séduire par les affiches publicitaires des fabricants (celles-ci sont parfois mensongères).

Pour réaliser de bonnes économies sur le long terme, il est conseillé d’opter pour un motoculteur conçu par une marque reconnue. En effet, il est préférable de dépenser quelques euros supplémentaires pour l’achat d’un appareil de qualité plutôt que de choisir un engin sous prétexte qu’il ne coûte pas cher.

Privilégiez les appareils dont les composants de sécurité sont faciles à entretenir car cela limite de façon considérable les risques d’accident.

Zoom sur le motoculteur
Zoom sur le motoculteur

Pourquoi acheter un motoculteur ?

Un engin puissant

Étant donné que le motoculteur est un engin thermique, il n’y a rien d’étonnant à ce qu’il soit très puissant. Il séduit donc les jardiniers car il fait tout le travail à leur place, tout cela avec une efficacité exceptionnelle. Il permet ainsi d’obtenir rapidement et facilement des résultats satisfaisants.

Après avoir mis l’appareil en marche, il vous suffira juste de vous y installer et le diriger en fonction du terrain sur lequel vous souhaitez travailler. Vous n’aurez pas besoin d’exercer une pression sur l’engin pour qu’il avance, encore moins pour retourner le sol. Il bénéficie notamment d’une bonne autonomie et favorise l’oxygénation de la terre, et ce quel que soit son type.

Un investissement rentable sur le long terme

Bien que le prix du motoculteur soit l’un des critères qui empêchent certains utilisateurs d’opter pour un tel engin, il faut préciser qu’il s’agit d’un investissement rentable sur le long terme. En achetant un motoculteur, vous pourrez vous en servir pendant une longue période et aurez toujours un jardin bien entretenu. Même après plusieurs années d’usages intensifs, votre appareil ne sera pas affecté par des dysfonctionnements (à condition de le nettoyer régulièrement).

Pour réaliser quelques économies lorsque vous ne vous en servez pas, n’hésitez pas à le louer à des tierces personnes.

La maniabilité

Bien qu’il se présente comme un engin imposant, le motoculteur est facile à manipuler. Il a notamment été doté de dispositifs rotatifs qui améliorent sa maniabilité, raison pour laquelle il peut également être utilisé par les particuliers.

L’efficacité

Le motoculteur est un engin perfectionné et efficace qui convient à tous les utilisateurs. Il facilite l’entretien des jardins, pelouses et potagers, en particulier ceux qui s’étendent sur une vaste surface (plus de 2 000 m²).

La facilité d’entretien

Même si vous n’êtes pas un professionnel du domaine, il est certain que vous n’éprouverez pas de difficulté pour procéder à l’entretien du motoculteur. Il vous suffira juste de nettoyer régulièrement les composants essentiels de l’engin, c’est-à-dire la transmission, la courroie, les roues, le châssis, le moteur et les carters. En ce qui concerne les éléments à utiliser pour le nettoyage, vous aurez le plus souvent besoin d’un torchon sec et un peu d’eau savonneuse.

Combien coûte un motoculteur ?

Le prix d’un motoculteur varie le plus souvent en fonction des dimensions des roues, la motorisation, le modèle choisi, le type de charrue, le nombre de vitesses et les options supplémentaires. Selon vos besoins, vous trouverez des appareils dont les prix oscillent entre une dizaine et quelques milliers d’euros. Ainsi, force est de constater que la fourchette tarifaire d’un motoculteur est importante.

Pour vous faciliter la tâche lors de vos recherches, voici quelques exemples de prix en fonction des modèles :

  • entre 900 et 8 000 euros pour un motoculteur à essence ;
  • entre 2 000 et 19 000 euros pour un motoculteur à diesel.

Si vous ne disposez pas d’assez de moyens, n’hésitez pas à opter pour l’achat en occasion. Dans ce cas, il vous faudra prévoir entre 900 et 3 000 euros pour un engin à essence et entre 1 500 et 5 000 euros pour un appareil à diesel.

Notre avis

Tout comme la motobineuse, le motoculteur est l’un des meilleurs engins pour la préparation des sols avant d’y planter des végétaux. Il permet notamment d’émietter et labourer la terre en profondeur, sans que les utilisateurs n’aient besoin de fournir des efforts considérables. Il est plus pratique, plus efficace et plus rapide que la bêche et la binette, et est idéal pour l’entretien de vastes surfaces. Il possède aussi le principe et la polyvalence du tracteur, et vous sera d’une grande aide lors de la réalisation des travaux. En optant pour un tel engin, vous pourrez profiter d’un jardin propre et bien entretenu.

Crédit photo 1: https://img-4.linternaute.com/cMNxyQmLUGeE_g76ctvraX37kf0=/1240x/smart/abe4b2aafd924b90a5f74eea8cd915b5/ccmcms-linternaute/10659325.jpg
Crédit photo 2: https://www.barthelemy-jardinage.com/wp-content/uploads/2017/01/imageTR430.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *