Récupérateur eau de pluie

Bonjour à tous, aujourd’hui nous vous proposons de découvrir notre guide comparatif sur le récupérateur d’eau de pluie qui vous permettra d’arroser vos plantes sans pour autant faire monter votre facture d’eau.
Aline

Le récupérateur d’eau de pluie permet non seulement de réaliser de bonnes économies d’énergie et eau, mais aussi d’apporter son aide dans la lutte pour la protection de l’environnement. L’eau de pluie récupérée peut être utilisée pour les chasses d’eau, le nettoyage des sols, l’entretien du logement ou l’arrosage des plantes. Par contre, il est déconseillé de s’en servir pour les repas et les douches.

Le récupérateur d’eau de pluie est le plus souvent composé des éléments et systèmes suivants : dispositif de filtration, pompe, cuve hors-sol ou enterrée et gouttières. Il se présente comme un dispositif très pratique au quotidien car il permet d’utiliser l’eau de pluie selon ses envies. Il est également une véritable alternative économique et écologique, et séduit pour sa facilité d’installation.

En investissant dans l’achat d’un récupérateur d’eau de pluie, vous participerez à la préservation de l’eau, une ressource précieuse. Cet équipement s’inscrit d’ailleurs dans le cadre d’un geste « éco-citoyen » et vous permettra de faire des économies intéressantes.

Le récupérateur d'eau de pluie
Le récupérateur d’eau de pluie

Comment choisir le récupérateur d’eau de pluie adapté à ses besoins ?

Le choix d’un récupérateur d’eau de pluie ne s’improvise pas. Entre le lieu d’installation, les matériaux utilisés, la capacité, … il y a plusieurs éléments à prendre en compte au moment d’acheter un tel appareil.

Les types de cuves

Il existe 2 types de cuves pour les récupérateurs d’eau de pluie :

  • la cuve hors-sol (en surface) : elle est idéale pour l’utilisation de l’eau de pluie en extérieur (lavage d’automobile, arrosage des plantes, …). Elle est économique et facile à installer, et convient à ceux dont les besoins en eau de pluie ne sont pas importants ;
  • la cuve enterrée : son installation nécessite d’importants travaux d’aménagement, raison pour laquelle elle coûte plus cher que la précédente. Toutefois, il faut noter qu’elle permet d’utiliser l’eau de pluie pour tout le logement, et ce quelle que soit la période de l’année. Elle peut être installée à l’intérieur ou l’extérieur de la maison et est équipée d’un dispositif de trop-plein, un indicateur de niveau, un mécanisme anti-retour, une pompe et des systèmes d’aération et filtration.
La capacité de la cuve

La capacité de la cuve du récupérateur d’eau de pluie dépend non seulement de vos besoins, mais aussi des dimensions de votre toiture et la pluviométrie annuelle de votre lieu d’habitation. Si vous résidez dans une zone humide, vous pourrez opter pour une cuve de petite taille car elle sera régulièrement remplie. Dans le cas contraire, il est préférable de choisir une cuve avec une capacité importante, ceci afin que vous ayez toujours de l’eau de pluie à votre disposition.

De manière générale, la capacité de la cuve varie de 200 à 10 000 litres. Mais il est possible de trouver des modèles avec une meilleure capacité.

Les matériaux

3 matériaux sont le plus souvent utilisés pour la conception des cuves des récupérateurs d’eau de pluie :

  • le polyéthylène : les cuves conçues dans ce matériau sont destinées à l’arrosage de la pelouse et l’entretien du logement. Elles séduisent pour leur facilité d’installation, leur simplicité, leur maniabilité, leur légèreté et leurs prix réduits ;
  • le béton : les cuves en béton sont composées d’un produit qui neutralise l’acidité naturelle de l’eau et l’adoucit après une quinzaine de jours (elles sont capables de stocker de l’eau potable). Elles ont une bonne durabilité et peuvent être enterrées ou hors-sol ;
  • la citerne souple : encore appelée réservoir ou cuve flexible ou souple, elle est composée de PVC et polyester à haute résistance. Les 2 matériaux doivent respecter les exigences sanitaires en vigueur, ceci afin de limiter les risques d’altération de l’eau.
La marque

Les récupérateurs d’eau de pluie sont généralement commercialisés par des marques spécialisées dans les produits de jardin. Lesdites marques proposent des modèles discrets et esthétiques qui s’allient parfaitement avec la décoration du logement. Les plus connues sont Garantia, Elho, Eda, Bellijardin, …

Pièges à éviter lors de l’achat

Choisissez un récupérateur d’eau de pluie en fonction de vos besoins. Il n’y a par exemple aucun intérêt à acheter un équipement avec une grande cuve alors que vous souhaitez uniquement vous en servir pour la lessive.

Faites également attention aux marques génériques et évitez d’acheter un récupérateur en vous basant uniquement sur son prix. N’oubliez surtout pas que les produits de premier choix sont généralement les moins performants et les moins durables.

Contrôlez la qualité des matériaux du modèle qui vous intéresse. Assurez-vous aussi de la présence de dispositifs de sécurité, en particulier si vous avez des enfants en bas âge dans votre maison (ceux-ci pourraient en effet boire de l’eau de pluie par inadvertance).

Zoom sur le récupérateur d'eau de pluie
Zoom sur le récupérateur d’eau de pluie

Pourquoi acheter un récupérateur d’eau de pluie ?

Une eau de bonne qualité

En plus d’être disponible gratuitement, l’eau du récupérateur est faiblement minéralisée et contient une infime quantité de calcaire. En d’autres termes, cela signifie que sa qualité est supérieure à celle de l’eau traitée. Toutefois, elle n’est pas destinée à la consommation.

Un équipement économique

En optant pour un tel équipement, vous consommerez forcément moins d’eau potable et pourrez ainsi faire de bonnes économies d’eau. Étant donné que le prix du m3 d’eau augmente régulièrement, le récupérateur d’eau de pluie apparait comme un système efficace, économique et rentable sur le long terme. L’eau récupérée est idéale pour le nettoyage des toilettes, l’arrosage de la pelouse, le lavage de l’automobile, …

Pour ce qui est des chiffres, sachez par exemple qu’il faut en moyenne 850 m3 d’eau chaque année pour l’arrosage d’un jardin de 250 m². En utilisant un récupérateur d’eau de pluie, vous pourrez économiser environ 250 euros.

Par ailleurs, il faut préciser qu’un être humain consomme environ 120 à 180 litres au quotidien et que les dépenses annuelles en eau d’une famille de 4 personnes sont comprises entre 600 et 800 euros. De son côté, le récupérateur d’eau de pluie permet de faire des économies de l’ordre de 40 à 60%.

Un équipement écologique

Le récupérateur d’eau de pluie se présente également comme un équipement respectueux de l’environnement. En effet, l’eau de pluie contient une faible quantité de calcaire et n’abimera donc pas vos canalisations. De plus, vous n’aurez plus besoin d’utiliser des produits chimiques pour le nettoyage de votre tuyauterie et vos toilettes.

Plutôt que d’utiliser de l’eau de robinet pour le remplissage d’une piscine avec des dimensions réduites en été, celle du récupérateur vous sera d’une grande aide (une solution gratuite et écologique). Vous pourrez aussi vous en servir pour l’arrosage de vos végétaux.

Un équipement accessible à tous les utilisateurs

Le récupérateur d’eau de pluie convient à tous les utilisateurs :

  • les collectivités locales ou régionales (stockage, arrosage et nettoyage) ;
  • les industriels (nettoyage et arrosage) ;
  • les agriculteurs (arrosage, nettoyage et élevage) ;
  • les particuliers (remplissage des piscines, nettoyage des automobiles, arrosage des pelouses, …).

Combien coûte un récupérateur d’eau de pluie ?

Les prix des récupérateurs d’eau de pluie varient en fonction de la complexité des installations, le type de système, la capacité de la cuve, les matériaux, les dimensions et les accessoires supplémentaires. Pour bien identifier les besoins, il est parfois nécessaire de réaliser plusieurs devis. Quoi qu’il en soit, il faut préciser que les prix oscillent entre quelques centaines et plusieurs milliers d’euros.

Voici une grille tarifaire qui vous permettra d’avoir une meilleure idée sur le sujet (précisons qu’il ne s’agit que d’estimations) :

  • entre 25 et 150 euros pour une cartouche de filtre à charbon actif ;
  • entre 150 et 500 euros pour un stérilisateur ultraviolet ;
  • entre 500 et 1 500 euros pour un osmoseur ;
  • entre 20 et 50 euros pour un système de raccordement aux gouttières ;
  • entre 40 et 300 euros pour une cuve-hors sol en polyéthylène (de 200 à 1 000 litres) ;
  • entre 3 000 et 8 000 euros pour une cuve enterrée en polyéthylène (de 2 000 à 10 000 litres) ;
  • entre 5 000 et 8 000 euros pour une cuve enterrée en béton (de 4 000 à 10 000 litres) ;
  • entre 150 et 3 000 euros pour une citerne autoportante souple (de 500 à 100 000 litres).

Si l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie permettait autrefois de bénéficier du crédit d’impôt, ce n’est plus le cas de nos jours (et ce depuis 2014).

Notre avis

Même si certaines personnes l’ignorent, l’eau douce ne représente que 0,5% de toute la quantité d’eau disponible sur la planète. Ainsi, force est de constater qu’elle est une ressource rare. Dans ce cas, il n’y a rien de mieux que le fait d’investir dans l’achat d’un récupérateur d’eau de pluie. Ce dernier est facile à installer, économique, pratique et écologique. L’eau récupérée peut être utilisée pour laver des meubles d’extérieur, nettoyer son véhicule, arroser la pelouse, faire le ménage, … Elle est disponible gratuitement et a une faible concentration en calcaire. De plus, elle a un impact sur la préservation des nappes phréatiques. N’hésitez donc plus et achetez dès aujourd’hui un récupérateur d’eau de pluie, et ce quel que soit votre lieu d’habitation.

Crédit photo 1: https://i0.wp.com/www.aquavalor.fr/illustrations/2017/05/recuperateur-eau-de-pluie-aerien-3p-technik.jpg?fit=1548%2C1273&ssl=1
Crédit photo 2: https://photos.gammvert.fr/v5/products/full/23801-recuperateur-deau-mural-amphore-antik-260-litres-terracotta-garantia.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *