Sécurité Android : des failles béantes dans les antivirus

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Sécurité Android : des failles béantes dans les antivirus

Alors que le système d’exploitation Android est largement utilisé, il est très prisé par les cyberescrocs. Ces derniers scrutent dans le moindre détail toutes les vulnérabilités et certaines seraient très importantes.

Android est la cible des hackers, attention aux failles

Sur le marché des OS dédiés aux mobiles, Android est leader, il attire donc la curiosité d’une grande majorité des pirates en informatique, ils sont capables d’infecter un nombre élevé de propriétaires de Smartphones.

L’institut Fraunhofer a décidé de se pencher sur ce sujet en vérifiant l’existence de vulnérabilités. Il est primordial d’installer un antivirus compatible et dédié à cet univers.

Pourtant, les résultats de l’enquête montrent que ces mesures de protection sont elles aussi visées par des failles de sécurité très importantes, ce qui n’est pas rassurant.

Kaspersky corrige des vulnérabilités

Nous pourrions penser que ces problèmes sont visibles chez les éditeurs les moins connus, mais les solutions renommées sont aussi pointées du doigt.

En effet, Avira, McAfee ou encore Malwarebyte, qui cherche les malwares et Kaspersky, sont concernés. Ce dernier a d’ailleurs souhaité partager son point de vue en annonçant le déploiement d’un correctif. L’objectif étant de combler les failles mises en avant par l’institut.

Il avait informé l’éditeur en octobre dernier, la nouvelle version est opérationnelle. Les utilisateurs d’Internet Security pour Android sont d’ailleurs invités à installer la dernière mise à jour pour bénéficier d’une véritable protection.

Des antivirus dans l’incapacité de protéger les mobiles

Les cyberescrocs qui utilisent les failles des antivirus peuvent infecter une machine, les objectifs sont ainsi multiples. Ils sont en mesure de récolter des données intimes et même de modifier toutes les informations présentes.

En parallèle, en se focalisant sur les codes proposés par les éditeurs, ils ont même eu le pouvoir de modifier la structure pour mettre un terme à la fonction de sécurité.

Les antivirus dédiés à Android n’avaient donc plus les capacités nécessaires pour protéger les Smartphones. Les propriétaires se retrouvaient complètement vulnérables sans le savoir.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.