1 smartphone sur 2 est vulnérable aux attaques pirates selon Kaspersky

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » 1 smartphone sur 2 est vulnérable aux attaques pirates selon Kaspersky

Dans le cadre d’un programme portant sur la cyber-sécurité, les résultats d’une étude publiée par Kaspersky Lab ont démontré qu’un Smartphone sur deux est vulnérable aux attaques des pirates informatiques.

Il a également été révélé que plusieurs utilisateurs n’installent pas un logiciel antivirus dans leurs tablettes et Smartphones.

Les Smartphones : la nouvelle cible des attaques pirates

Les Smartphones étant à la fois devenus incontournables dans l’exploration du Web et la vie quotidienne, il est apparu nécessaire de les sécuriser ; en effet, ils contiennent plusieurs informations et données sensibles et personnelles.

Un fait un clair : pour naviguer sur Internet, les téléphones portables sont plus utilisés que les ordinateurs. À cause de cela, les pirates ont changé de cible et actuellement, leurs attaques sont désormais très souvent orientées vers ces nouvelles plateformes.

Quels sont les résultats de l’étude ?

Selon la firme Kaspersky Lab, un Smartphone sur deux est vulnérable aux attaques des pirates informatiques ; il faut préciser qu’il ne s’agit pas d’une faille dans le système de sécurité du téléphone, mais d’attaques qui visent les Smartphones dans lesquels aucun logiciel antivirus n’a été installé.

Les habitudes des utilisateurs changent en fonction du type d’appareil : si 90% d’ordinateurs ont un logiciel antivirus installé, seuls 57% de tablettes et 53% de Smartphones en ont un.

L’étude a également montré que 54% d’utilisateurs de Smartphones pensent qu’il n’est pas nécessaire d’installer un logiciel antivirus.

Une statistique plus inquiétante a quant à elle établi que 21% d’utilisateurs pensaient qu’aucun virus n’avait encore été développé pour les Smartphones.

Est-il nécessaire d’installer un logiciel antivirus dans un Smartphone ?

Les Smartphones intègrent un système d’exploitation qui agit comme un circuit fermé piloté par les développeurs ; de cette façon, les virus peuvent difficilement s’y immiscer.

Toutefois, certaines mauvaises manipulations des utilisateurs (téléchargement de logiciels à partir de sources non fiables, désactivation des paramètres de sécurité sous Android, …) sont susceptibles de créer des failles.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.