Un propre OS pour Kaspersky ?

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Un propre OS pour Kaspersky ?

Alors que la sécurisation des données privées est au cœur de nombreuses problématiques à travers le monde, Kaspersky vient d’annoncer la création d’un OS spécifique. Clairement, l’objectif est de mettre en place un environnement informatique quasi-inviolable.

Kaspersky va se lancer dans la création de son propre OS

Pour rappel, on entend par OS, un système d’exploitation. A titre d’exemple, Windows comme Linux sont des systèmes d’exploitation car ils permettent d’utiliser un ordinateur, c’est une sorte de socle, un environnement informatique où vont se greffer toutes les applications et logiciels conçus dans le même code.

Kaspersky, l’un des leaders mondiaux en matière d’antivirus va donc se lancer sur ce marché. Toutefois, il est important de noter que l’éditeur ne va pas créer un OS pour les particuliers, le marché étant déjà très dense en matière de concurrence. Kaspersky va mettre en place un système d’exploitation dédié aux industries, une niche particulièrement attaquée par les cybercriminels.

L’objectif est de protéger les systèmes industriels comme les centrales nucléaires

Clairement, Kaspersky va tout faire pour proposer un OS qui permette à des structures comme des centrales nucléaires par exemple de protéger leurs données qui sont par essence ultra-sensibles.

Le besoin est réel si l’on repense aux récentes menaces telles que Stuxnet ou encore Flame, des cas où des centrales furent notamment attaquées. Récemment, les recherches ont même montré que des puissances Etatiques étaient derrière ces attaques, signe évident de la concurrence entre les nations sur cette thématique clé que représente le nucléaire.

Le constat de l’éditeur russe est simple, puisqu’à ce jour il est possible de contaminer un système interne avec une simple clé USB (via un employé par exemple), il apparait comme évident qu’il y a un besoin de protection en la matière. Selon les bruits de couloirs, cet OS devrait rendre impossible l’action d’un tiers, condition primordiale pour éviter toutes formes d’attaques.

Aussi, il est important de noter que cette solution ne semble pas être encore une fois une sorte de BSD évoluée, mais bien une technologie novatrice majeure.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.