Quel est le meilleur livre de Jean d’Ormesson ?

Accueil » Loisirs » Livres » Quel est le meilleur livre de Jean d’Ormesson ?

Bonjour à tous, aujourd’hui comparer-choisir vous propose une sélection des meilleurs livres de Jean d’Ormession célèbre écrivain de l’Académie française.

Aline

Jean d’Ormesson, de l’Académie Française, est un personnage et un écrivain emblématique de la culture et de la littérature de notre pays, qu’on ne présente pour ainsi dire plus : romancier, philosophe et journaliste, Jean d’Ormesson s’est éteint en 2017, à l’âge de 92 ans.

Mais connaissez-vous réellement Jean d’Ormesson ? Et connaissez-vous tous les livres écrits et publiés par l’académicien de renom ?

Jean d'Ormesson
Jean d’Ormesson

Toutes les peuvres de Jean d’Ormesson

Sur Amazon: Cliquez ici
Sur Fnac: Cliquez ici

La petite histoire de Jean d’Ormesson

Membre de l’aristocratie française, il nait « comte Jean Bruno Wladimir François-de-Paule le Fèvre d’Ormesson », à Paris, le 16 juin 1925. Son père, André d’Ormesson, est un diplomate français, ambassadeur du Front populaire et ami de Léon Blum. Sa mère,Marie Henriette Isabelle Anisson du Perron, descend d’une grande famille aristocratique, propriétaire du château de Saint-Fargeau, du XVe siècle, en Bourgogne, où Jean d’Ormesson enfant passera les premières années de vie. Jean d’Ormesson passe le reste de son enfance en Bavière, en Roumanie ainsi qu’au Brésil, où son père était ambassadeur de France.

Il est diplômé en philosophie de la prestigieuse Ecole Normale de Paris. Il occupe par la suite diverses fonctions politiques au cours de sa vie, et devient le directeur du célèbre journal « Le Figaro » de 1974 à1977.

Il publie son premier livre en 1956, mais c’est avec son quatrième roman, « La Gloire de l’Empire », en 1971, qu’il trouve véritablement son public et obtient la reconnaissance de ses paires. En effet,ses premiers romans ne rencontrent guerre de succès et ce n’est que bien plus tard qu’il gagne ses lettres de noblesse en tant qu’écrivain. « La Gloire de l’Empire » lui a effectivement valu le Grand Prix de l’Académie Française, qu’il intègre deux ans plus tard (il devient alors le plus jeune membre de la prestigieuse Académie Française, et en deviendra le doyen à la fin de sa vie).

A propos de « La Gloire de l’Empire », William Beauchamp, autre éminent érudit en littérature française,écrit : « Ce doit être l’une des histoires les plus captivantes jamais écrites – pourtant aucun mot n’en est vrai ». Il ajoute :  « L’empire de Jean d’Ormesson est une pure invention; son livre, une histoire fictive. Si de nombreux détails suggèrent les véritables empires de Rome, de Perse, de Byzance, d’Alexandre ou de Charlemagne, ce sont des moyens conçus pour atteindre la vraisemblance – l’illusion de la réalité. »

Les académiciens, ou « immortels », ont la réputation d’être des gens discrets, mais c’était sans compter Jean d’Ormesson a brisé ce moule qui devient vite un personnage public connu non seulement comme écrivain, philosophe et journaliste, mais aussi comme un personnage d’esprit, faisant de multiples apparitions TV au cours de sa vie. C’est entre autre grâce à Jean d’Ormessonque l’Académie Française accepte aujourd’hui les femmes en son sein. En effet, il parraine l’inscription du célèbre auteur Marguerite Yourcenar en 1981, bien qu’il doive faire face alors l’objet de nombreuses critiques misogynes pour son support. Marguerite Yourcenar déclare alors à l’époque, à propos de l’académie et du soutien reçu : « On ne peut donc prétendre que dans cette société française si imprégnée d’influences féminines, l’Académie ait été particulièrement misogyne; elle s’est simplement conformée aux usages qui volontiers plaçaient la femme sur un piédestal, mais ne permettaient pas encore de lui avancer officiellement un fauteuil. Je n’ai donc pas lieu de m’enorgueillir de l’honneur si grand certes, mais quasi fortuit et de ma part quasi involontaire qui m’est fait ; je n’en ai d’ailleurs que plus de raisons de remercier ceux qui m’ont tendu la main pour franchir un seuil. »

Écrivain prolifique, Jean d’Ormesson a écrit environ 50 essais et livres, dont le plus récent a été publié de façon posthume. Il a remporté de nombreux prix littéraires, notamment en 2015 le prix le plus prestigieux de France, la«Pléiade». En tant qu’écrivain, il offre un « mélange unique d’intelligence, d’élégance et de malice », selon le président français Emmanuel Macron. Bien que conservateur et résolument à droite,Jean d’Ormesson développera une amitié étroite avec l’ancien président socialiste François Mitterrand. De lui, François Mitterrand dira d’ailleurs : « Bon lecteur de Jean d’Ormesson, je ne cacherai pas que je prête davantage attention à ses gammes littéraires qu’à ses exercices politiques. »

Jean d’Ormesson, un écrivain prolifique

Écrivain pour le moins prolifique et de toujours attiré par les lettres, il est intéressant de noter que Jean d’Ormesson n’est pas pour autant un auteur à « vocation ». Il dit à propos de sa carrière d’écrivain,d’ailleurs : “Ne comptez pas sur moi pour jouer la comédie de l’auteur dont la vocation était déjà affirmée à 12 ans. Je m’y suis mis à 30 ans pour épater une fille. Ensuite, je n’ai plus rien su faire d’autre alors qu’auparavant, cette idée ne m’avait jamais effleuré. »

Toutes les œuvres de Jean d’Ormesson

Découvre ci-après la liste de toutes les œuvres de Jeand’Ormesson, avec quelques précisions quant à nos ouvrages préférés, pour vous initier au grand auteur de l’académie Française :

  • L’Amour est un plaisir, 1956 (bien qu’écrivain prometteur selon son éditeur qui le compare à François Sagan, le premier ouvrage de Jean d’Ormesson ne fait pas recette).
  • Du côté de chez Jean, 1959
  • Un amour pour rien, 1960
  • Au revoir et merci, 1966
  • Les Illusions de la mer, 1968
  • La Gloire de l’Empire, 1971 (ou la chronique d’un fabuleux empire imaginaire, “premier livre d’histoire-fiction” selon Jacques Le Goff, l’ouvrage est salué par tous les contemporains de Jean d’Ormesson et devient un succès de librairie jamais démentie).
  • Au plaisir de Dieu, 1974
  • Le Vagabond qui passe sous une ombrelle trouée, 1978
  • Dieu, sa vie, son œuvre, 1981
  • Mon dernier rêve sera pour vous, 1982 (une biographie de Chateaubriand, dont Jean d’Ormesson est un inconditionnel. Le style est superbe de classicisme et colle parfaitement au sujet. L’auteur parvient à nous passionner véritablement pour l’époque de Chateaubriand.)
  • Jean qui grogne et Jean qui rit, 1984 (chroniques, portraits et autres coups de cœur de Jean d’Ormesson journaliste).
  • Le Vent du soir, 1985 (sorte de roman généalogique de quelques grandes familles françaises dont les chemins se croisent).
  • Tous les hommes en sont fous, 1985 (qui fait suite à « Le Vent du soir« )
  • Le Bonheur à San Miniato, 1987 (fin de la trilogie débutée avec « Le Vent du soir« )
  • Album Chateaubriand, 1988
  • Garçon de quoi écrire, 1989
  • Histoire du juif errant, 1991
  • Tant que vous penserez à moi, 1992
  • La Douane de mer, 1994
  • Presque rien sur presque tout, 1995
  • Casimir mène la grande vie, 1997 (sorte de fable des temps modernes)
  • Une autre histoire de la littérature française, 1997 & 1998
  • Le Rapport Gabriel,1999
  • Voyez comme on danse, 2001 (un roman où se mêlent amitiés, amours, l’importance du temps qui passe et de l’instant présent, etc.)
  • C’était bien, 2003
  • Et toi, mon cœur, pourquoi bats-tu ?, 2003 (une sorte d’anthologie dont l’auteur explique: « Voilà des mots qui ne sont pas de moi et qui valent mieux que moi, mais qui (…) ont fini par se confondre avec moi« ).
  • Une fête en larmes, 2005
  • La Création du monde, 2006
  • Odeur du temps, 2007
  • Qu’ai-je donc fait, 2008 (sorte d’anthropologie intellectuelle et sentimentale. Ni un roman, ni vraiment une biographie, cet ouvrage se base néanmoins sur la vie de l’auteur.)
  • L’enfant qui attendait un train, 2009
  • Saveur du temps, 2009
  • C’est une chose étrange à la fin que le monde, 2010 (essai autour de questions telles que : « Qu’est-ce que la vie ? « , « D’où vient-elle ? » ou encore « Comment fonctionne l’univers? »)
  • Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit, 2013
  • Comme un chant d’espérance, 2014 (bref essai sur les origines de l’univers, la vie, la mort et l’existence de Dieu)
  • Dieu, les affaires et nous, 2015
  • Guide des égarés, 2016 (sorte de petit guide philosophique sur la science, ou les sciences, la beauté, la justice, l’histoire, l’amour, etc.,et rédigé sous la forme de pensées ayant pour questionnement central la place de l’Homme dans l’univers.)
  • Un Hosanna sans fin, 2018 (avec ce livre testament, Jean d’Ormesson achève sa trilogie entamée avec « Comme un chant d’espérance » et »Guide des égarés » afin de réponse à la question « Que fais-je là ? »)

Vous êtes un inconditionnel de Jean d’Ormesson ou vous souhaitez découvrir son œuvre ? Avec près de 50 publications à son actif, vous n’aurez que l'embarras du choix pour commencer à lire ce monument de la littérature et de la culture française.

Notre sélection des 3 meilleurs livres de Jean d’Ormesson

Photo de je-dirai-malgre-tout-que-cette-vie-fut-belle

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle

Plus qu'une autobiographie, Je dirai malgré tout que cette vie fut belle est un cri du cœur, une déclaration d'amour à la vie et à la...

Meilleurs prix

  • fnac 8.50 € Voir fnac
  • amazon 8.50 € Voir amazon
Ces prix ont été actualisés le 18/09/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de comme-un-chant-desperance

Comme un chant d'espérance

Avec l'âge, l'immortel Jean d'Ormesson ce sent de plus en plus mortel, mais aussi de plus en plus enchanté et étonné par cette parenthèse...

Meilleurs prix

  • fnac 16.00 € Voir fnac
  • amazon 16.00 € Voir amazon
Ces prix ont été actualisés le 18/09/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de au-plaisir-de-dieu

Au plaisir de Dieu

En hommage à la mémoire de son grand-père, symbole de la tradition, contraint de s'éloigner à jamais de la terre de ses ancêtres, le cadet...

Meilleurs prix

  • fnac 10.30 € Voir fnac
  • amazon 10.30 € Voir amazon
Ces prix ont été actualisés le 18/09/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *