Selon Avira, internautes font peu confiance à Facebook et Twitter

Accueil » Technologie » Logiciel » Antivirus » Selon Avira, internautes font peu confiance à Facebook et Twitter

La sécurité des données personnelles sur les réseaux sociaux préoccupe les internautes qui sont une écrasante majorité à craindre une utilisation frauduleuse. Avira a mené l’enquête en ce qui concerne le sentiment de sécurisation des informations privées et les chiffres sont éloquents quant aux craintes qui apparaissent omniprésentes.

Facebook et Google + concentrent les préoccupations

L’enquête menée par l’éditeur de solutions antivirus Avira a été soumise à un panel représentatif d’internautes, clients de l’entreprise. Il apparait qu’à la question concernant le réseau social le plus susceptible de voir ces données personnelles utilisées à des fins malveillantes, Facebook arrive en tête à 25 %, suivi de Google + à 19 %.

Le chiffre le plus spectaculaire concerne les 40 % des interrogés qui ne font confiance à aucun des réseaux sociaux pour protéger de manière efficace leurs données. La défiance règne, et malgré les efforts de transparence effectuée par ces sites, avec notamment Google + qui propose de personnaliser la diffusion de ses informations selon des cercles d’amitiés prédéfinis à l’avance.

Globalement, seulement 14 % des internautes ont confiance dans la gestion de leurs données, il est à noter que Twitter s’en sort relativement bien avec 2 % des interrogés qui considèrent le site de microblogging comme première source de dangerosité. Un taux faible qui s’explique par la nature de Twitter, les messages aux formats courts limitant l’exposition d’informations à caractère privée.

La notion de vie privée s’efface sur internet

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook avait fait une déclaration choc, avançant qu’il ne croyait pas au concept de vie privée sur internet. De quoi alimenter un peu plus les inquiétudes d’internautes qui prennent désormais conscience que la frontière entre la vie publique et privée s’efface sur les réseaux, s’imbriquant l’une à l’autre. Pour faire face à cette problématique du détournement d’information de registre privé, Avira annonce le développement d’outils de contrôle et de protection développés spécifiquement pour les réseaux sociaux.

Un paradoxe néanmoins, la popularité de Facebook et consorts ne s’en trouve pas pour autant altérée malgré cette question lancinante autour de la sécurisation de l’utilisation des services de ces acteurs.

Bitdefender, meilleur antivirus du mois

Recommandé par Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.