Les fours : pyrolyse ou catalyse ?

Les fours : pyrolyse ou catalyse ?

Tout le monde sait que le nettoyage du four de façon manuelle est une tâche longue, difficile et fastidieuse. Par chance, les fabricants proposent désormais des fours autonettoyants de qualité. Parmi lesdits fours, les appareils à pyrolyse et les modèles à catalyse sont ceux qui attirent le plus de consommateurs. Mais quelles sont les différences entre ces 2 systèmes de nettoyage et quels sont leurs avantages et inconvénients ?

Comparatif des avantages de chacun des systèmes de nettoyage

Le principal atout du four à pyrolyse se trouve dans son efficacité. Après chaque phase de nettoyage, l’appareil parait en effet neuf. Il ne reste plus alors qu’à ramasser les cendres issues de la combustion des déchets pour finir le travail. En outre, les appareils équipés de ce système de nettoyage offrent une grande sécurité qui se traduit par :

  • le maintien de la porte à une température basse ;
  • le verrouillage de la porte tant que l’intérieur est chaud ;
  • l’isolation optimale ;
  • la présence d’un ventilateur pour le refroidissement.

De même, il existe des équipements fonctionnant par pyrolyse qui sont dits « intelligents » car ils permettent d’adapter le temps de récurage en fonction de la quantité de saletés. Ainsi, la pyrolyse est simple, sécurisée, fiable et réglable.
Pour ce qui est de la catalyse, c’est le temps que l’on considère comme l’argument de vente le plus important. Le dégraissage se fait rapidement et il n’est pas nécessaire d’attendre la fin de la préparation des plats pour le commencer (tout se fait en effet pendant la phase de cuisson). En plus de cela, il a une faible consommation d’énergie et son prix est abordable.

Pyrolyse et catalyse : leurs insuffisances respectives

En matière d’inconvénients, le four à catalyse ne nettoie que la graisse et son efficacité est diminuée dès lors que le sucre s’incruste. De plus, après le processus, il est nécessaire d’effectuer un nettoyage manuel à l’aide d’un produit dégraissant. Il faut aussi s’occuper de la grille, la porte et plusieurs autres composants. La durée de vie des parois poreuses ne dépasse pas 5 ans et certains produits (le papier aluminium par exemple) sont susceptibles de provoquer des dégâts irréversibles.

De son côté, le four à pyrolyse coûte assez cher à l’acquisition et sa consommation énergétique est très élevée (mais il faut noter que les modèles intelligents permettent de la réduire). La pyrolyse s’étend aussi sur plusieurs heures et durant le nettoyage, il n’est pas possible d’accéder à l’appareil.

Pyrolyse et catalyse : quelles sont les différences ?

La principale différence entre la pyrolyse et la catalyse réside dans les saletés nettoyées par chacune d’elles. En effet, alors que la pyrolyse est une technologie qui nettoie aussi bien les dépôts de graisses que les projections de sucre, la catalyse se contente juste de débarrasser le four de la graisse qu’il contient.

Par ailleurs, la température idéale pour les fours à pyrolyse est de 500°C, tandis que celle des appareils à catalyse est de 200°C.

D’autre part, les fours à pyrolyse nécessitent au minimum 60 minutes de nettoyage, alors que ceux à catalyse n’ont besoin que de 15 minutes.

Les parois de chacun de ces fours sont également très différentes. Les fours à pyrolyse ont en effet été conçus avec des parois très épaisses, alors les modèles à catalyse sont dotés de parois poreuses.

Nos derniers articles de blog à lire:

Choisir son four pyrolyse

Recommandé par Aline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *